masculins / OLTV

Sur la Route... Lucien Cossou

Publié le 02 février 2012 à 08:12

L’ancien international dans les années 60 n’a pas oublié son passage à l’OL. Trois saisons qui ont changé le cours de sa carrière.

Lucien, comment le Marseillais que vous êtes, a atterri à Lyon en 1956 ?
Après mon passage au club d’Aix en Provence, je devais rejoindre l’Olympique de Marseille mais l’OL avec le président Maillet a été le plus offrant. Du coup, j’ai fait mes valises pour le « Nord ». C’est fou, comme à l’époque, Lyon me semblait loin de mon Marseille natal. A l’arrivée, je n’ai pas regretté. Lyon m’a mis le pied à l’étrier et permis de construire ma belle carrière. J’ai été ensuite deux fois champion de France avec l’AS Monaco et j’ai pu décrocher plusieurs sélections. Sans mon parcours à l’OL, tout ça ne serait jamais arrivé.

Vous êtes d’ailleurs entré dans l’histoire du club en inscrivant le premier but européen de l’Olympique Lyonnais...
C’était lors de ma dernière saison à Lyon en 1958-59. Nous participions pour la première fois à la Coupe des Villes de Foires. Lors du premier tour, nous avions été opposés aux redoutables italiens de l’Inter Milan. Nous n’avions pas fait un pli en  nous inclinant 7-0 à l’aller. Nous avions pris une petite revanche lors du retour à Gerland en décrochant le match nul 1 partout. J’avais eu le bonheur de marquer lors de cette rencontre.


 

Votre faible pour l’OL ne vous a pas empêché de battre votre ancien club en finale de la coupe de France 1963...
Avec Monaco, nous avions en effet triomphé de Lyon. Il avait fallu tout de même deux finales pour nous départager car à l’époque la séance des tirs au but n’existait pas. On avait remporté la deuxième manche sur le score de 2-0 au Parc des Princes. J’avais marqué l’un des deux buts de cette équipe. Je me souviendrais toujours de la tristesse de Marcel Aubour à la fin du match. J’avais du coup pris le soin de réconforter mon ancien coéquipier. Du coup,  je ne suis pas sur la photo des vainqueurs de la Coupe de France 1963. Ce n’était pas grave, je préférais réconforter mon ami.



Sur la Route de Lucien Cossou : Première diffusion ce jeudi 2 février dans l’émission OL System.

Sur le même thème