masculins / OLTV

Sur la Route... Olivier Férez

Publié le 08 février 2012 à 11:07 par CC

Cet attaquant originaire de Valence n’a joué que trois matchs de première division avec l’OL au début des années 90. Pourtant son expérience dans le football lui a donné les clés pour réussir sa reconversion.


Olivier, quel souvenir gardez-vous de vos années lyonnaises ?
L’OL, c’est toute ma jeunesse. J’ai débuté à Valence et j’ai finalement été repéré rapidement par l’Olympique Lyonnais. Lorsque j’ai rejoint le club, j’ai vite compris qu’il fallait se mettre au travail pour espérer réussir un jour. J’étais une petite star dans mon club de la Drôme, mais à l’OL, j’étais l’un des plus « bidons » de ma génération. Il y avait autour de moi pleins d’internationaux comme les frères Sutter ou encore Bruno N’Gotty et Stéphane Roche.

Malgré tout, vous-êtes parvenu à intégrer le groupe professionnel...
L’arrivée de Raymond Domenech et Bernard Lacombe a coïncidé avec l’éclosion de plusieurs jeunes joueurs de la formation. J’ai pu ainsi participer à trois matchs de première division entre 1990 et 1992. Le plus beau restera ce match contre l’Olympique de Marseille en août 1991. On avait fait match nul 2-2 et j’étais rentré à une demi-heure de la fin du match. J’avais Basile Boli et Carlos Mozer sur le dos. Cela reste un grand souvenir même si je n’ai plus vraiment eu ma chance par la suite.



Quel regard portez-vous sur votre carrière ?
J’ai joué quelques matchs en D1 et fait quasiment toute ma carrière en deuxième division avec Valence. J’ai été 9 ans professionnels. Je pense qu’au vu de mes possibilités, ce n’est pas mal du tout. J’ai très vite anticipé l’après football en reprenant mes études et en passant également mes diplômes d’entraîneur. Aujourd’hui, je travaille dans le commerce et je suis  entraîneur d’un petit club de la Drôme. J’ai développé aussi un projet de coaching sportif. Je pense que lorsqu’on est professionnel, on a besoin d’un soutien psychologique. Cela se fait beaucoup dans les sports individuels et très peu dans le football. Voilà mon objectif.

Sur la Route d’Olivier Ferez. Première diffusion ce mercredi 8 février dans l’émission OL System entre 19h et 20H.

Sur le même thème