masculins / OLTV

Sur la Route... Steve Marlet

Publié le 21 avril 2011 à 10:17 par CC

Même s’il a quitté il y a quatre ans le milieu professionnel après une dernière expérience à Lorient, l’ancien attaquant de l’OL continue de vivre à fond sa passion pour le ballon rond...

Steve, quels souvenirs gardez-vous de votre passage à l’OL ?
Je n’ai joué qu’une saison complète à l’Olympique Lyonnais et pourtant j’ai l’impression que cela a duré bien plus longtemps ! Cela a été tellement fort que je suis marqué pour toujours. A Lyon, j’ai tout connu : la Ligue des Champions, mon premier titre avec notre victoire en Coupe de la Ligue, l’équipe de France et une ambiance exceptionnelle dans le groupe. J’ai marqué aussi le plus beau but de ma carrière à Gerland face à Lens. Mais voilà, j’avais 28 ans à l’époque et je ne pouvais pas refuser la proposition financière de Fulham. Et je suis parti lors de la saison 2001-2002 après 5 matchs de championnat. Le club a été également gagnant car il a profité de l’argent de mon transfert pour acheter de nouveaux joueurs.

Continuez-vous de suivre de prêt les résultats du club ?
L’OL a vraiment été une place importante dans ma carrière. C’est là que je me suis forgé un palmarès avec ce moment magique au Stade de France en finale de la Coupe de la Ligue. J’aurai aussi un peu participé au premier titre de champion du club  même si c’est difficile de se sentir champion lorsque l’on dispute 5 matchs dans une saison. Je reste en tout cas très attaché à ce club et, même si je n’ai pas joué très longtemps, les gens me rappellent encore cette fabuleuse période lyonnaise. Je n’oublie pas que  mon fils Yaron-Eden  est né à Lyon. C’est un vrai gone.

Prenez-vous le même plaisir à jouer aujourd’hui en CFA avec Aubervilliers ?
Je reste un passionné. Et c’est un bonheur de jouer depuis deux saisons avec le club d’Aubervilliers en CFA. Cela peut surprendre mais il y a toujours la même émotion à marquer un but. Que ce soit en CFA ou en Ligue 1, la joie intérieure est aussi forte. Ce qui change, c’est le bruit du stade et peut-être la façon de le fêter... Mais au niveau émotionnel, c’est identique...


Sur la Route de Steve Marlet : première diffusion jeudi 21 avril à 19h50 dans l’émission OL System ssur OLTV

Sur le même thème