masculins / ETG - OL

Surmonter ses maux

Publié le 31 août 2013 à 08:02 par RB

Avant la première trêve de la saison, après trois défaites de rang, l’élimination en barrage de la LDC, l’OL affronte l’ETG à Annecy.

La fin du mois août s’est complexifiée pour l’OL. 4 victoires et des sourires pour débuter la saison ont précédé trois défaites et cette élimination face à la Real Sociedad. Trois défaites sans marquer le moindre but. L’OL a flanché. Le mental en a pris un coup et les organismes aussi en sachant qu’il est plus difficile d’évacuer la fatigue dans une « spirale » négative.

Pas le temps pour autant de prendre de la distance avec les événements. Le calendrier n’a pas octroyé de répit aux coéquipiers de Maxime Gonalons. Dans la foulée du déplacement à San Sebastian, ils se rendent à Annecy pour affronter l’ETG. 60 heures après la fin du match contre la Real Sociedad, ils rechaussent les crampons ! La meilleure des thérapies ou la pire des situations ?

Il faudra remettre les organismes en état de marche. Jamais évident de le faire après 90 minutes européennes surtout quand elles sont liées à une élimination. Pas évident face à une adversaire qui ne compte qu’un seul point après trois journées de championnat. L’ETG a mal débuté sa saison en ayant déjà perdu 5 points sur 6 dans «  son stade d’Annecy ». Les hommes de Dupraz doivent se ressaisir. Ils connaissent la situation des Lyonnais. Parions qu’ils mettront les arguments physiques d’entrée de match pour bouger des corps meurtris. Il y a aussi de l’expérience dans ce groupe pour s’adapter à la tournure des événements. La saison dernière l’ETG avait partagé deux fois les points avec l’OL.

Un 8ème match en 32 jours pour présenter un bilan plus honorable, pour ne pas surcharger les interrogations.

L’OL a tenté de récupérer jeudi, soins à Hendaye, et s’est remis au travail vendredi. Avant la première coupure internationale de l’exercice 2013-2014, il y a ce coup de collier à donner pour souffler un peu plus sereinement. Un 8ème match en 32 jours pour présenter un bilan plus honorable, pour ne pas surcharger les interrogations. Rémi Garde va-t-il apporter une petite ou grosse touche de fraicheur à son équipe de départ ? Bisevac, suspendu mercredi soir, sera là. Dabo est rétabli. Malbranque n’a pas joué en Espagne tout comme Mvuemba… Il y aura donc des choix à faire aussi par rapport à la prestation de certains joueurs sur la pelouse d’Anotea même si Grenier est forfait.

Ce déplacement à Annecy est compliqué pour toutes les raisons invoquées. L’OL a l’occasion de montrer sa force de caractère malgré sa jeunesse et ses maux. Compliqué mais pas insurmontable à priori.

Sur le même thème