masculins / Sochaux - OL J-1

Sylvain Monsoreau : " Il faudra se méfier"

Publié le 17 mars 2006 à 20:30 par BV

Après 6 semaines d’indisponibilité en raison d’une déchirure à la cuisse, « Sly » nous fait part de son impatience, sa « grosse envie de retoucher le ballon » à une semaine de la reprise de l’entraînement avec le groupe ainsi que son « désir de rejouer avec la CFA le week-end prochain »

Même s’il reconnaît qu’ « avec plusieurs séances de soins par jour, cela passe très vite », l’ancien Sochalien ne nie pas « avoir accusé le coup au début lorsqu’ (il a) appris qu’(il) allait être éloigné durant 4 à 6 semaines ». Près de deux ans après sa dernière blessure musculaire contractée lors de la finale de la coupe de la ligue 2004, Sylvain a de nouveau goûté à la vie en marge de la compétition.
Tout en avouant la nécessité de prendre son mal en patiente, il révèle le besoin de « relativiser en profitant au maximum du groupe et des résultats de l’équipe » et insiste sur l’obligation de « bien travailler pour revenir au top de sa forme et ne pas renouveler ce type de déconvenue ». Il lui faut désormais autant prévenir que guérir.

En raison de sa blessure, le défenseur rhodanien ne sera pas du déplacement à Sochaux, ce club « qui restera à jamais dans (son) cœur après 7 superbes saisons jalonnées de très bons souvenirs ». Déçu il ne cache pas sa « peine » à la perspective de manquer « la première date qu’ (il) avait cochée dans le calendrier » et ses retrouvailles avec « ce public qu’il appréciait énormément».

En fin connaisseur de l’équipe de Dominique Bijotat, il confirme le retour en forme des hôtes de Bonal et prévient tous ceux qui seraient tentés d’y voir un match aisé : «Cela va être difficile. Ils restent sur une contre performance à Monaco où l’équipe est passée complètement à côté. Pour y avoir évolué, je peux vous assurer qu’ils sont toujours très motivés contre les grosses équipes du championnat ».
Tout en soulignant « leur solidité défensive à domicile », Sly met en garde la défense lyonnaise face au danger que représentent Ilan ou Menez, « capables de faire la différence à n’importe quel moment ». Il invite ses partenaires à «se méfier énormément dès le début du match afin d’entrer sur le terrain animés de plus d’envie qu’eux ». Samedi, les joueurs de Gérard Houllier ne devront surtout pas sous-estimer « cette équipe qui aura les crocs et, poussée par tout son public et sa région, se mettra dans la configuration d’un match de coupe qu’il faut absolument gagner ». Serein et sûr que ses coéquipiers feront le nécessaire pour ramener les 3 points de leur déplacement, il assure que les « qualités physiques et techniques des Olympiens devraient faire la différence ».

[IMG40326#R]A 12 jours du quart de finale de la Champions League, Sylvain Monsoreau, l’un des rares joueurs de l'OL à avoir déjà évolué dans « l’impressionnant » San Siro, ne pouvait manquer de réagir sur le futur adversaire des Gones. Estimant que « le club a tout à gagner d’une telle confrontation », il avoue se faire « plus de soucis pour les rencontres face à Sochaux ou Toulouse ».
« Heureux de jouer un quart de finale de Coupe d’Europe face au Milan AC », il se réjouit à l’idée de participer à cet événement « rare et excitant » et « pouvoir ainsi se confronter à des attaquants de classe mondiale ».
En écho à Vikash Dhorasoo, il fait part de son admiration devant l’opportuniste Filippo Inzaghi, « attaquant le plus redouté par les défenseurs », et prévoit « deux matchs assez serrés au travers d’un gros choc de collectifs ». Comme souvent en Coupe d’Europe, la qualification « devrait se jouer à pas grand-chose » et Sylvain « espère bien que la réussite sera du côté de l’OL ».
Sur le même thème