masculins / OL 0 - Caen 0

Tellement à redire !

Publié le 23 mai 2011 à 10:07 par R.B

Le dernier match de la saison à Gerland n’a pas pu laisser indifférent à plus d’un titre… Mais l’OL a toujours son destin en mains pour rester sur le podium… Match retour…

  Oui l’OL a déçu en ne s’imposant pas face aux Caennais. Il aurait pu le faire avec un minimum de réalisme tout en n’étant pas spécialement flamboyant, n’ayant jamais su par exemple trouver de la profondeur dans son jeu. Oui l’OL a déçu en laissant échapper sa qualification pour le 3ème tour qualificatif de la LDC. Oui, cette déception face à Caen fait suite à de nombreuses déjà vécues cette saison. Du coup le septuple champion de France se retrouve à la fois dans une position de force en ayant son destin en mains pour cette fameuse 3ème place, mais aussi dans une position inconfortable en devant se déplacer à Monaco qui a besoin des 3 points pour se sauver.

En sachant les derniers résultats de l’OL à l’extérieur, 5 matchs de rang sans succès (3 défaites et 2 nuls ; 10 buts encaissés et 3 inscrits ; la dernière victoire remontant au 12 mars à Sochaux 2 à 0), cela n’invite pas à l’optimisme. Il y a les faits récents propres au club lyonnais ; il y a donc l’adversaire monégasque… et il y a le PSG qui jouera à St-Etienne. Comment les Verts vont-ils aborder cette rencontre face à des Parisiens qui doivent absolument s’imposer pour espérer le podium. S’imposer par un but d’écart en cas de défaite olympienne ou en ayant au minimum le même goal average que les partenaires de Cris en ayant marqué plus de buts ou autant de buts. A vos calculettes pendant la 38ème journée ! Déceptions donc, inquiétudes logiques avant ces dernières 90 minutes. Mais nous croyons cet OL capable de faire ce qu’il faut.

Quant à ce qui s’est passé dans l’enceinte de Gerland, ou en dehors comme relaté par le quotidien le Progrès, il y a tellement à redire. Au delà de l’inexcusable entendu et affiché,  peut-on jouer contre son club au moment où il a besoin d’un soutien indéfectible ? Comment peut-on laisser tomber les acteurs en action sur le terrain ? Oui, on s’est souvent enquiquinés ces derniers temps ; on a pesté ; on s’est interrogés… On a regardé avec amertume, une fois encore, les gagnants des différents trophées y compris ceux de l’UNFP où il n’y a pas un gagnant individuel pour la première fois depuis 2002.  Mais samedi, il y avait du positif  à mettre sur ce présent pesant au lieu de faire du passé, de la déception…  un poids étouffant !

  Que veut-on ? Jouer l’Europa Ligue d’entrée ou tenter une nouvelle aventure en LDC ? Pas la peine de se comporter ainsi, le message était déjà clair avant les agissements de samedi soir… Ces supporters avaient-ils trop peur des décisions à venir du Président Jean-Michel Aulas qu’ils ont voulu enfoncer le clou pour se dire ensuite, éventuellement, qu’ils détiennent « de plus en plus de pouvoir » ? Et de dire : vous avez vu… L’amour supposé de ses couleurs exige un minimum de respect même lorsqu’il est déçu. Et si la déception est si forte qu’elle devient divorce, on n’est pas obligés de taper sur l’autre ! Le silence, l’absence… sont des arguments qui ne laissent pas indifférent, pouvant tout autant faire bouger les choses.

Tellement à redire que l’on souhaite passer à autre chose et ce match à jouer à Monaco dimanche soir. L’OL va jouer sa saison sur le Rocher face à un adversaire qui jouera son avenir en L1. Cela doit d’abord occuper les esprits.

Sur le même thème