masculins / OL - Sedan J-2

"Toto" Squillaci : "Champions le plus rapidement possible"

Publié le 13 avril 2007 à 17:12 par BV

Dimanche, Sébastien Squillaci pourrait être sacré champion de France pour la première fois de sa carrière. Le défenseur rhodanien espère bien connaître ce bonheur à domicile : "Fêter cela à Gerland, devant nos supporters, nous tient à cœur".

Dimanche, vous serez opposé à Sedan. A quel type d’opposition vous attendez vous ?
Ce sera un match difficile. Ils ont effectué une belle remontée. Même s’ils ont perdu leur dernier match, ils restent sur une série très positive. On connait leur talent offensif. Ils marquent pas mal de buts en ce moment. On sait donc qu’il faudra un très bon Lyon pour battre cette équipe sedanaise.

Ce pourrait-être un match particulier puisqu’il pourrait vous offrir le sacre de champion de France.
Je pense que cela va être difficile d’être sacrés dimanche. A mon avis, il y a plus de chances qu’on le devienne mercredi mais c’est vrai qu’on peut être champions ce week-end en cas de faux pas de nos adversaires. Cela passe avant tout par une victoire face à Sedan. Ce serait une belle fête à Gerland. Fêter cela à Gerland, devant nos supporters, nous tient à cœur. On a deux matchs pour le réaliser. Cela fait un petit moment que l’on n’a pas gagné à domicile. Devant nos supporters, on a à cœur de faire du jeu et de prendre ces trois points.

Samedi, allez-vous suivre les résultats de vos poursuivants ?
C’est sûr que l’on va les regarder de près. On va essayer d’être champions le plus rapidement possible. On a beaucoup travaillé pour en être là, pour avoir tous ces points d’avance. Ce que l’on a fait pendant cinq mois, c’est énorme. On a enchainé les gros matchs. Il faut que cela nous serve à quelque chose. Il ne faut pas laisser tomber et gérer. A l’entraînement, on fait tout pour que cela se passe bien. Il y a une très bonne ambiance que ce soit sur le terrain ou dans le vestiaire. On aime bien vivre ensemble.

Vous pourriez devenir champion pour la première fois de votre carrière. Y a-t-il une excitation particulière ?
Tout à fait. Je suis venu pour cela : gagner des titres et devenir champion de France. Je suis en bonne position pour le devenir. C’est vraiment un grand moment pour moi. J’ai eu quelques mauvais souvenirs avec Monaco : j’avais fini une fois deuxième et une fois troisième. Il faut profiter de ces moments là car être champions aussi tôt ne va pas arriver de sitôt.

Quel bilan tirez-vous de votre saison ?
Je suis content. J’ai joué beaucoup de matchs. Au départ, je savais que cela allait être difficile car il y avait pas mal de concurrence à mon poste. Je suis satisfait car j’ai joué avec de très bons joueurs comme Cris, Caludio (Caçapa) et Pat (Müller). Cela m’a permis de progresser tous les jours à l’entraînement. Je me suis vraiment senti bien cette saison.

Si vous deviez ressortir un match cette saison, lequel choisiriez-vous ?
Tous les matchs contre nos concurrents directs. On a su gagner toutes ces rencontres. C’est ce qui fait la différence aujourd’hui.

Avez-vous regardé les quarts de finale de la Ligue des Champions ?
Oui. On a vu une grosse équipe de Manchester, auteur d’un résultat exceptionnel. C’est surprenant, surtout venant d’une équipe comme Rome qui généralement, comme les équipes italiennes, n’encaisse pas beaucoup de buts. Comme quoi, dans le football, tout peut arriver. Quand vous jouez une équipe de Manchester avec de telles individualités au top, cela fait mal.

Etonné par le but de votre ancien partenaire Patrice Evra ?
(Rires) Un petit peu. En plus il est rentré dans une position d’arrière droit. Il met une belle frappe. Comme moi il n’est pas habitué à marquer. Cela fait plaisir lorsque nos amis marquent.
Sur le même thème