masculins / OL-Valenciennes 1-1

Toujours au ralenti

Publié le 11 septembre 2010 à 21:01

Alternant le bon et le moins bon, les Lyonnais ont concédé un nouveau match nul sur la pelouse de Gerland (1-1).

Après une trêve internationale de quinze jours l’Olympique Lyonnais replongeait dans le championnat de France avec la réception de Valenciennes. Yoann Gourcuff était aligné pour la première fois à Gerland tout comme Lisandro qui, lui aussi, retrouvait une place de titulaire.

C’est avec beaucoup de retenue que les deux formations entamèrent la rencontre. Jérémy Pied était le premier à accélérer le jeu avec un grand pont puis une passe dans l’intervalle pour Lisandro qui lui était repris in extremis par Mater (10e). Coté nordiste, c’est Ducourtioux qui se signala avec une frappe au-dessus sur une bonne remise de Pujol (16e). Briand se procura une situation de but mais sa reprise de volée fila dans les nuages (23e). Rares furent les occasions dangereuses durant les vingt cinq premières minutes de jeu. Sur le premier réel décalage, Gourcuff lançait Briand qui centrait pour la tête de Jérémy Pied. Le coup de casque jeune olympien filait dans la lucarne de Penneteau (26e). Les Valenciennois Gomis et Cohade adressèrent deux frappes cadrées mais Hugo Lloris se montra parfaitement serein. Lancé en profondeur, Lisandro temporisa avant d’adresser un tir du droit à ras de terre mais sa tentative fila à quelques centimètres du poteau (41e). Monsieur Coué siffla la pause sur ce maigre avantage d’un but pour les olympiens.

Au retour des vestiaires seul Dossevi avait remplacé Danic pour Valenciennes. Yoann Gourcuff fut l’auteur d’un bel enchaînement en se levant le ballon du gauche et en le reprenant d’une volée du droit mais le cadre se déroba (46e). Fraîchement entré en jeu, Mathieu Dossevi adressa une frappe puissante d’une vingtaine de mètres. Hugo Lloris capta en deux temps (49e). Gourcuff se montra de plus en plus à son aise dans la rencontre. Après avoir percé coté gauche celui-ci entra dans la surface et son tir du gauche fut claqué miraculeusement par le portier valenciennois (53e). Max Gonalons s’essaya lui aussi à la frappe mais sans succès. A l’heure de jeu, Lisandro laissa sa place à Michel Bastos. Les joueurs de Montanier trouvèrent l’égalisation sur un corner repris d’une tête à bout portant par Bong (68e). Cete égalisation provoqua l’entrée en jeu de Gomis à la place de Briand. Dans la foulée, le nouvel entrant décala Gourcuff qui frappa à quelques millimètres du cadre (75e). Les joueurs de Claude Puel tentèrent de pousser dans le dernier quart mais en vain. Michel Bastos se créa une ultime occasion mais sa reprise face à Penneteau échoua dans le petit filet (94e). L’OL enregistrait une nouvelle contreperformance alors que la Ligue des Champions se profilait à peine trois jours plus tard.

Sur le même thème