masculins / OL - Odessa

«Toujours donner le meilleur de soi-même »

Publié le 27 février 2014 à 09:01 par R.B

Le match retour face au Tchernomorets Odessa… sa situation actuelle à l’OL… sa culture de la gagne… son envie de continuer à jouer… Tour d’horizon avec Steed Malbranque avant ce rendez-vous important de jeudi soir…

 Steed qu’as-tu pensé de cette équipe du Chornomorets ?
« C’est une équipe dangereuse sur coups de pied arrêtés. On avait vu cela à la vidéo et cela s’est vérifié. Elle a mis de l’impact physique dans les contacts. Elle avait la volonté de bien faire à domicile. Après le terrain qui n’était pas très bon a nivelé les valeurs ».

Ce 0 à 0 est-il le score idéal ?
« Il y avait mieux comme score. Mais nos chances ne sont pas hypothéquées. Je pense qu’il y a la possibilité de se qualifier ».

Repenses-tu à ton occasion de but de la 27ème ?
« Forcément pendant le match et après, tu y penses. Forcément, on s’en veut. Je n’ai pas pour habitude de me chercher des excuses. Le gardien sort très vite. J’aurais pu peut-être faire un meilleur contrôle… Mais on ne peut pas revenir en arrière. Je souhaite simplement que cela n’ait pas d’incidence sur la qualification et ce sera oublié ».

Que penses-tu de la définition d’équipe bis employée par les différents médias ?
« L’équipe qui a débuté n’était pas aussi jeune que cela. Il y avait principalement des joueurs qui avaient moins de temps de jeu. Je pense qu’il y avait matière à faire un résultat avec cette équipe. Cela nous rabaisse d’employer ce terme d’équipe bis. Nous on essaie de s’en servir pour montrer que l’on fait partie du groupe. De toutes les façons, c’est impossible de faire une saison avec 11 joueurs… »

Comment vis-tu le fait d’être souvent remplaçant ces derniers temps ? (Steed a débuté 19 des 43 matches officiels ; il a joué 1 632 minutes ; il a inscrit 3 buts)
« C’est une nouvelle situation pour moi. Jusqu’ici j’avais toujours été titulaire dans les différents clubs où j’ai joué. Je ne connaissais pas cette situation. Il faut s’adapter, s’accrocher. On est forcément un peu frustré. On aimerait être plus impliqué. Après, j’ai toujours respecté les choix des entraîneurs et je ne vais pas changer aujourd’hui. Il y a encore beaucoup de matches à disputer… Il faut être présent. Etre sur le banc ? Chaque joueur préfère jouer. C’est la récompense. Quand tu es remplaçant, tu prépares le match un peu différemment ».

As-tu toujours cette culture de la gagne ?
« Je n’accepte pas que l’on ne donne pas toujours le meilleur de soi-même et en tout. Je ne comprends pas ! Et j’en suis même pénible. J’avais déjà cela en moi et en plus à l’OL avec José Broissart, on nous a inculqué cela. Comme le fait de jouer en Angleterre où cette envie de gagner est ancrée dans les esprits. Quand je vois quelqu’un qui ne donne pas tout, surtout quand je fais équipe avec lui, je lui fais comprendre qu’il doit en faire plus… »

J’ai envie de continuer. Cette envie de  compétition de haut niveau est toujours présente. Mentalement, je suis prêt à poursuivre ma carrière, à faire les efforts. La saison prochaine, je serai pro dans un club.

L’âge n’est-il pas un facteur réducteur en France ?
« En Angleterre, on te juge sur tes performances sur le terrain. Peu importe que tu es 17, 18 ans ou 39 ans ! En France, c’est différent. Moi, j’ai une bonne hygiène de vie. Je suis pro. Je ne me sens pas plus fatigué à 34 ans qu’avant… surtout qu’en ce moment, je joue moins »

 As-tu envie d’en profiter encore plus ?
« Je sais que je suis plus proche de la fin que du début… On essaie d’en profiter encore plus. Oui, c’est vraiment passé vite. Quand les anciens me le disaient, je rigolais. Ils avaient raison. » (Steed a disputé 597 matches officiels en clubs pour 73 buts).

Seras-tu encore joueur la saison prochaine ?
« J’ai envie de continuer. Cette envie de  compétition de haut niveau est toujours présente. Mentalement, je suis prêt à poursuivre ma carrière, à faire les efforts. La saison prochaine, je serai pro dans un club. Chasselay ? J’ai lu… c’est une bêtise. Ce ne sera pas pour la prochaine saison. Peut-être qu’un jour, je jouerai dans un club de la région… »

Un titre cette saison avec l’OL ?
« J’aimerais bien. J’avais participé à l’aventure en 2001. J’avais marqué (doublé à Amiens en ¼ de finale). Mais je n’avais pas joué la finale contre Monaco ».


Voir aussi

- Toutes les infos sur la rencontre OL - Odessa
- Le calendrier de l'OL saison 2013 - 2014
- Toute la gamme Europa League sur la boutique en ligne

Sur le même thème