masculins / SM CAen - OL

Garder l'espoir...

Publié le 08 mai 2015 à 22:37 par R.B

Trois points pour rester au contact du PSG tout en assurant la 2ème place… Le Stade Malherbe a besoin de ces trois points pour faire un grand pas vers son maintien…

Comme prévu le PSG s’est imposé face à l’EAG et même très largement ce qui lui permet de faire une très bonne opération au goal average. Reste à l’OL d’en faire autant ce samedi en Normandie pour revenir à portée d’un éventuel couac des parisiens lors des deux dernières journées. Evidemment ces lyonnais ont les moyens de signer un 22ème succès portés par leurs qualités individuelles et collectives… et aussi cette possibilité d’un titre. N’oublions pas qu’une victoire assurerait déjà la 2ème place au septuple champion de France, l’ASM ne pouvant plus revenir qu’à hauteur, en s’imposant trois fois pour deux défaites lyonnaises, mais avec un goal average défavorable.

Attention cependant. Venir en Normandie n’est pas pour autant synonyme de victoire. Historiquement les dernières visites n’ont pas toutes étaient couronnées de sourire. Et puis cette équipe normande n’est pas encore  à l’abri. Son maintien requiert quelques points. Quand on sait qu’elle ira ensuite à Bastia avant de recevoir l’ETG, imaginons qu’elle aura envie de s’éviter des insomnies. Un Stade Malherbe pas souvent conquérant chez lui. Les coéquipiers de Rémy Vercoutre ont d’ailleurs pris plus de points en déplacements ! Mais ont-ils le choix samedi ? Cette équipe a des arguments dans le sillage des Kante, Nangis, Privat, Sala… Elle possède la quatrième attaque du championnat. Reste à rendre son bloc défensif plus hermétique (52 buts encaissés) ; une équipe qui a déjà encaissé au passage 12 penalties… Et puis Remy Vercoutre voudra logiquement « bien accueillir » ses anciens partenaires.

Moyen face à l’ETG, l’OL a fait l’essentiel. Grenier retrouve ses jambes et sa vista sur coup de pied arrêté ; Lacazette a forcément dans un coin de sa tête la ligne des 30 buts ; Fekir, l’envie de montrer son meilleur visage… Tout cela doit servir le collectif emmené par le capitaine Maxime Gonalons. Un collectif privé de Christophe Jallet, suspendu. Un handicap que les olympiens ont déjà supporté trois fois en championnat… Pour le reste, Hubert Fournier devra remplacer Clinton NJie, problème musculaire. Cela pourrait pousser Nabil Fekir aux côtés de Lacazette et positionner Grenier à la pointe haute du losange. Mais, il peut exister d’autres alternatives…

« Que le PSG ait gagné ou non, nous n’avons pas le choix pour continuer d’y croire… ». Les propos de l’entraineur olympien lors de son dernier point presse étaient très clairs. C’est le moment d’appliquer ce souhait à la lettre surtout que ce PSG a fait plus que le métier face à l'EAG.



Sur le même thème