masculins / OL 3 TFC 2

Toujours trois points de pris.

Publié le 05 décembre 2011 à 09:20 par R.B/SG

A défaut de convaincre pleinement dans le jeu, l’OL a pris trois points précieux et reste au contact du podium… Match retour…

 

Cela semblait facile pour les partenaires de Cris en regardant le tableau d’affichage à la 66ème minute de jeu. Et Dieu que ce fut compliqué ensuite ! Ce 3 à 0 était certes flatteur, mais personne ne pensait que le TFC pouvait inquiéter le septuple champion de France après le penalty de Lisandro.

Les Lyonnais comme à Auxerre ont fait preuve de réalisme : 3 buts en 11 frappes dans l’Yonne et 3 buts en 14 tentatives contre le TFC. Les Olympiens ont aussi marqué deux buts sur phases arrêtées, soit désormais 9 sur leur total de 28 buts. 9 comme le nombre de buts encaissés sur ces phases arrêtées… 9 sur 19. L’OL a su marquer dans les temps forts des Toulousains à l’image de la réalisation du Brésilien Ederson qui vient juste après un très bon début de seconde période du TFC illustré par la barre de Tabanou.

Ce fut un match agréable à regarder entre deux équipes du haut de tableau ; un match que l’OL à remporter plus par l’engagement, le courage et le réalisme que par le jeu comme le reconnaissait d’ailleurs Rémi Garde après la rencontre. Ces trois points font du bien dans la course au podium. Montpellier, le PSG et le LOSC s’étaient imposés… L’OL n’avait pas le choix.

On retiendra aussi les choix de l’entraineur olympien alors qu’il avait enfin quasiment tout son effectif à disposition avec notamment Gomis, Gourcuff sur le banc. On retiendra encore son coaching à 3 à 2 qui a laissé Gourcuff spectateur de toute la rencontre.

L’OL a retrouvé le chemin de la victoire à domicile. Il a bonifié son succès à Auxerre. Il reste au contact du podium et il a un beau challenge à relever lors des trois dernières journées de la phase aller. En attendant, il se rend mercredi à Zagreb pour ce dernier match de phase de poules de la LDC. Temps qu’il y a de la vie… il y a de l’espoir. Mais la vie ne tient plus qu’à un très faible souffle parce que notamment le sort des Olympiens ne dépend pas que d’eux. L’OL devra beaucoup marquer… Et l’Ajax s’inclinait à priori lourdement face au Real Madrid… Trop compliqué de faire des calculs à l’avance. On verra le déroulement de cette dernière journée et on suivra aussi avec attention les choix de Rémi Garde pour tenter l’impossible exploit.

Sur le même thème