masculins / Toulouse - OL

Toulouse - OL: Mettre l'accent où il faut!

Publié le 21 septembre 2004 à 10:05 par R.B.

[IMG650L]Sans vous refaire le coup de la belle histoire récente passant de l'explosion de l'Usine AZF à la remontée en 2 saisons de Nationale à Ligue 1, le <b>Téfécé</b> a diablement grandi en peu de mois. <b>16ème</b> du dernier exercice avec une belle trouille et beaucoup de sueur tout au long de la saison pour assurer leur maintien, les<b> Pitchounes </b>de <b>Mombaerts</b> sont transfigurés après six journées ! Serait-ce l'effet <b>Moreira</b>, <b>Arribagé</b>, <b>Dalmat</b>… les 3 recrues principales des Violets?

Sans vous refaire le coup de la belle histoire récente passant de l'explosion de l'Usine AZF à la remontée en 2 saisons de Nationale à Ligue 1, le Téfécé a diablement grandi en peu de mois. 16ème du dernier exercice avec une belle trouille et beaucoup de sueur tout au long de la saison pour assurer leur maintien, les Pitchounes de Mombaerts sont transfigurés après six journées ! Serait-ce l'effet Moreira, Arribagé, Dalmat… les 3 recrues principales des Violets? 11 buts marqués (31 buts en 38 matches la saison dernière !), soit la meilleure attaque de Ligue 1, les coéquipiers de Christophe Revault se sont inclinés pour la première fois à Marseille (1 à 0). Et encore, l'ancien gardien débutant du club, Fabien Barthez était dans un soir où il aurait attrapé une bille ! Sans lui, Toulouse serait au niveau de Bastia et de l'OL, les 2 équipes toujours invaincues de ce championnat 2004-2005.



Ce déplacement au Stadium ne sera pas de tout repos pour Cacapa et ses frères. La saison dernière, ils s'étaient faits mordre les mollets par les copains de Balmont ; heureusement un missile hors de la surface de réparation de Dhorasoo, sur une passe latérale de Malouda, avait plombé les crocs acérés de ses 11 Pittbull. D'ailleurs historiquement, une équipe lyonnaise a toujours eu de la peine à s'imposer près du Capitole; et n'a jamais mis plus de 2 buts dans une rencontre en 23 matches disputés dans cette somptueuse Ville Rose décorée de pierres ensoleillées qui se reflètent dans le Canal du Midi. Oh le Toulouse de ce regretté Claude Nougaro invite certes à la poésie… mais sur leur pelouse, mis à part Lens (0 à 0), le langage des Hauts-Garonnais est bien différent cette saison ! 2 coups francs directs, 3 têtes victorieuses… un buteur, David Suarez, tout juste, sorti de la Ligue 2 ; un Espoir, Taider, de plus en plus à l'aise dans ses baskets ; un Camerounais, Emana, qui transforme son couloir droit en courant d'air pour ses adversaires ; sans oublier le grand Revault qui est tout, sauf « un portier en bois ». Et, il manque dans ce groupe les 2 latéraux titulaires Ocokoljic et Clément. Moreira, Arribagé et Dalmat, inutile d'en reparler.



Si le TFC a marqué 11 fois en 4 des 6 rencontres, l'OL, lui, tourne, à la moyenne d'un but par match. Les visites à Gerland de Manchester et de Bastia ont laissé un arrière goût d'inachevé, par manque de réalisme : 2 voire 3 fois contre les Mancuniens et 4 fois contre les Corses, ce satané ballon aurait pu… aurait du finir sa course derrière la ligne blanche d'Howard et de Penneteau. A la sortie 2 matches nuls et des regrets. Tiens pour mémoire les Violets avaient cadrés 4 frappes contre Ajaccio... pour 3 buts et 8 contre Marseille... arrêtés, au moins pour moitié, par le chauve phocéen toujours divin!



Après avoir « soulagé » Frau et Govou contre Bastia, Paul Le Guen pourrait apporter une nouvelle petite touche d'air frais. Devant ? Au milieu ? On verra sur place mardi soir. Les Olympiens invaincus depuis 1440 minutes, soit 16 matches d'affilée depuis la dernière défaite au PSG, feraient bien de se méfier du domaine aérien. 6 buts encaissés avec le Trophée des Champions dont 3 de la tête après 2 coups de pied arrêtés et un centre dans le jeu. En face 3 buts inscrits du front (Suarez, Arribage et Eduardo).



3 jours après Bastia ; 4 jours avant le choc contre Monaco ; une semaine avant le déplacement à Prague et 12 nuits avant ce derby tant attendu contre les Verts, le Champion de France basculera dans la deuxième moitié de ce parcours démentiel. Si un succès en terre toulousaine ne serait pas un coup de folie, il constituerait tout de même un très joli coup! Il faudra mettre l'accent au bon endroit, pendant 90 minutes, pour y parvenir...



Statistiques Toulouse :



Joueurs utilisés : 16 dont 5 avec 540 minutes de jeu (Revault, Moreira, Taider, Emana, Arribagé).



11 buts marqués dont 2 coups francs, 3 têtes, 1 CSC…

6 buts encaissés dont 1 tête…



12 cartons jaunes : Ebondo 2, Bedimo 2 , Cardy 2, Emana 2…

2 cartons rouges: Aubey, Eduardo.



R.B.

Sur le même thème