masculins / Préparation

Tours de piste... et Hugo Lloris

Publié le 01 juillet 2008 à 15:05 par R.B

Une séance ce mardi matin sur la piste d’athlétisme de Gerland avant des étirements et des abdos. Peu après, Hugo Lloris répondait aux médias… Cet après-midi, retour sur les pelouses à partir de 17h…

Du Léger-boucher juste après le petit-déjeuner cela vous réveille le plus bel des endormis. « Il faut essayer d’aller au bout de ses possibilités ; il y a toujours un cap à franchir et souvent on est tenté d’arrêter vers la 15ème minute… ». Robert Duverne a donné ses dernières consignes avant que le groupe olympien ne s’attaque à ce fameux test où il s’agit de courir le plus longtemps possible en augmentant une cadence rythmé par un chrono et un sifflet. A ce petit jeu, il y a les costauds et les autres. Claude Puel a fait l’exercice, terminant parmi les premiers. Cris aura cette remarque truculente à l’adresse du vainqueur : « tu es prêt, tu peux aller à Pekin ».

De retour à Tola Vologe, Robert Duverne a dirigé une longue séance, plus de 20minutes, d’abdos, étirements, pompes. Après la douche, Hugo Lloris est passé par la salle de presse

[IMG43282#L]Comment cela se passe Hugo ?
« Bien. C’est une prise de contact. Hâte de se retrouver et découvrir le club, de découvrir les jeunes du Centre. J’ai été très vite accepté. C’est une période importante. A Tignes on va se préparer physiquement mais aussi créer des liens avec le groupe. C’est important pour la suite de la saison. Le discours de Claude Puel ? Très simple. Il nous a dit que nous étions là pour nous découvrir, travailler, progresser. Le fait qu’il participe aux séances ? Je trouve cela sympa, c’est un ancien milieu de terrain, mais il avait déjà mon respect avant. Je sais qu’il est un grand entraîneur. Joël Bats ? Nous premiers rapports ont été bons. Je n’ai aucun souci ».

Un mot sur la situation de Coupet ?
« Je n’y pense pas. Cela ne m’inquiète pas. Cela ne me regarde pas. Je suis venu à l’OL pour le remplacer, mais je ne viens pas pour autant dans un fauteuil. Numéro Un, cela ne veut pas dire grand-chose. Il faut s’affirmer, progresser. Les comparaisons avec lui ? Si les gens veulent comparer, cela les regarde. « Greg » est un monument ; il fait partie de l’Histoire de l’OL. Moi, je suis jeune, ambitieux. Je suis venu à l’OL pour progresser et remporter des titres ».

Est-ce-que l’OL est une étape ?
« Je ne me pose pas la question en ces terme. Milan AC ? J’avais un choix à faire, je l’ai fait. Je ne regrette rien. Après il faut assumer. L’OL, c’était le meilleur choix. La coupe du Monde 2010 ? Cela fait partie de mes objectifs, mais d’abord je dois être performant très vite avec l’OL. Domenech ou non ? J’ai trop de respect pour parler de quelqu’un que je connais à peine. Et puis, ce n’est pas mon domaine. Pour en revenir à l’OL, c’est une grande maison du football mais aussi une petite famille avec une atmosphère de travail, de rigueur. J’apprécie ».[IMG43281#R]


Votre main droite est-elle guérie ?
« J’ai retouché le ballon avec les mains hier. Je passe une radio de contrôle ce mardi après-midi. J’ai bossé pendant mes vacances avec un kiné. Il me manque encore de la force dans le bras, mais je ne suis pas inquiet ».