masculins / Stage à Tignes

Tous unis dans l’effort

Publié le 05 juillet 2013 à 09:59 par RB

Ce vendredi matin, le groupe lyonnais avait rendez-vous pour du Run and Bike autour du lac… Derniers efforts sans ballon du stage avant de terminer sur le terrain en milieu d’après-midi…

Il faisait beau sur Tignes dès 9h 15. Des pêcheurs étaient déjà en faction ; deux canards vaquaient à leurs occupations au rythme de leurs envies ; un canoë faisait des diagonales avec énergie. En bruit de fond, celui des travaux pour finir le nouveau complexe sportif qui va ouvrir la semaine prochaine.

Au menu des Lyonnais, le fameux Run and Bike.  De nombreux joueurs avaient encore les stigmates de la montée de l’Iseran, douleurs aux fessiers, qu’il fallait retrouver ce satané vélo. «Le vélo, c’est vraiment pas mon truc… J’ai envie  de le brûler… ». Mais quand faut y aller, on passe au-dessus de l’aversion, de la douleur.

Par équipes de deux, les tandems vont « se farcir » des relais à vélo et en courant sur une moitié de lac. Il y aura évidemment un tandem vainqueur et un qui fermera la marche.  Il y aura des écarts conséquents. Il y aura des rictus de souffrance, des souffles au bout de l’asphyxie.  Mais retenons en priorité ces superbes images de soutien entre équipiers et coéquipiers. Les accolades finales traduisaient un sentiment de satisfaction, de fierté. Unis dans l’effort comme cela doit l’être sur un terrain.

La préparation conditionne la saison

Sans entrer dans les détails, la paire Zeffane/Danic était intouchable. Deux avions à vélo et à pied ces gabarits légers.  Impossible de ne pas citer le tandem Gorgelin/Lopes.  Deux gardiens qui  « envoient »  dans toutes les épreuves physiques. En scrutant certains, on devine aisément leur personnalité.  Il y eut donc, une nouvelle fois, une séance réussie qui s’est achevée par du travailen salle au complexe du Lagon .

La recrue Gaël Danic s’est montré autant à son avantage qu’il est disponible. Le vélo, c’est ton truc ?  «J’aime pas forcément, mais c’est vital. Il faut le faire. La préparation conditionne la saison. Sinon, je me souviens avoir fait du vélo avec Troyes, il y a 7 ou 8 ans. C’est mentalement difficile,  mais c’est intéressant de voir le groupe réagir, aller dans le même sens. Cela donne de belles images. Tu supportes ton partenaire, mais aussi les autres. Dans la préparation, il y a un aspect individuel et collectif ».

Le Breton semble déjà bien acclimaté à son nouvel  environnement. « Cela me rappelle Valenciennes où j’avais bien été accueilli. J’ai l’impression que cela fait déjà trois mois que je suis là. Comme je l’ai déjà dit, je vais essayer d’apporter mon expérience en L1 et mon jeu. Je suis là pour faire des passes, donner des bons ballons  aux attaquants, mais aussi pour faire les efforts défensifs ».

Les efforts ? « J’ai toujours eu la caisse. J’ai la chance d’avoir un papa qui a été international sur 800m (licencié au CEP Lorient).  C’est dans les gênes. J’ai toujours aimé faire du sport. Et je ne reste jamais inactif en vacances. Je joue au tennis, squash. Je joue au golf… Je fais toujours marcher la caisse. Et de finir sur son caractère. « Je suis breton. J’ai un caractère de con. Je peux péter une pile… mais je suis facile à vivre. Et en général, les gens m’apprécient ».

Cet après-midi, retour au terrain pour la dernière séance à Tignes avant de regagner en soirée Lyon.

Photos

Run and Bike

10 photos

Sur le même thème