feminines / Ligue des Champions féminine

Tout commence en Roumanie

Publié le 28 septembre 2011 à 08:00 par OT

L'OL féminin affronte l'Olimpia Cluj (15h30 en direct sur OLTV), en 1/16 de finale aller de la Ligue des Champions.

Il y a presque quatre mois jour pour jour, l'OL féminin remportait la Ligue des Champions à Londres, face aux Allemandes de Potsdam (2-0). Bien loin de Craven Cottage, c'est à Cluj que les joueuses de Patrice Lair remettent leur titre en jeu, cet après-midi, et repartent à zéro en quelque sorte.

On se souvient que lors de ce premier tour, la saison dernière, les Lyonnaises s'étaient difficilement imposées à Alkmaar (2-1), avant d'étriller les Hollandaises à Gerland (8-0). Le but est un peu le même aujourd'hui : gagner pour s'assurer un match retour sans pression. Et vu l'adversaire, cela ne devrait pas poser de problème même s'il faut toujours se méfier des déplacements européens.

L'Olimpia Cluj, créé il y a deux saisons par le directeur d'une Université locale, rafle tout sur son passage. Un premier titre de Champion de Roumanie lui a permis de jouer le tour préliminaire de cette Ligue des Champions, et d'en sortir assez aisément grâce à 3 succès sur Sarajevo (3-1), Gintra (5-0), et Atasehir (4-1). Cluj, qui caracole en tête de son championnat avec 3 victoires en 3 matches, et 20 buts inscrits, est donc le premier club féminin de Roumanie à atteindre ce stade de la compétiton. Un évènement dans un pays peu avancé en la matière jusqu'à présent.

Avec des joueuses allant de 16 à 24 ans, l'Olimpia Cluj représente l'avenir du football féminin roumain. Mais ce rendez-vous face aux Championnes d'Europe en titre arrive sans doute un peu tôt pour la buteuse Cosmina Dusa et ses coéquipières. L'OL féminin, privé de Sandrine Dusang, Sandrine Brétigny, Lara Dickenmann, et Corine Franco, devrait faire le métier devant les 2 000 spectateurs du Stade Constantin Radulescu. L'une des principales difficulté sera de retrouver les automatismes après une trève internationale de 10 jours, tout en évitant de remplir un peu plus l'infirmerie au coup d'envoi d'une série de 6 matches en 18 jours.

Sur le même thème