masculins / OL - Bayern J-1

Tout renverser !

Publié le 26 avril 2010 à 21:33 par R.B

L’OL est à une marche de Madrid. L’heure est venue de signer le plus bel exploit de l’histoire du club qui plus est dans son enceinte de Gerland prête à décoller pour le septième ciel…

Le jour approche. Les questions succèdent aux interrogations. La crainte à l’optimisme. Chacun cherche un point d’ancrage positif. On repense au match aller décevant au niveau de la prestation olympienne en se disant que finalement cette défaite 1 à 0 laisse plus de place que les fameux 42% issus des statistiques. Battus seulement 1 à 0 à Munich, c’est un bon résultat au regard du déroulement de la rencontre.

L’OL ne peut pas faire pire ! L’équipe se sera reposée depuis ce déplacement fatiguant. Certes, elle a perdu l’indispensable Toulalan, mais elle devrait récupérer Boumsong. L’OL est dos au mur. Ce mur à franchir pour prendre la route de Madrid. Dos au mur, il a souvent répondu présent. « Il faut avoir une autre attitude en changeant de tactique… ». Lisandro a donné le tempo en fin de semaine dernière lors du point presse. Il fait appel à l’esprit de corps du groupe, a sa capacité de prendre le jeu à son compte, de ne pas subir comme ce fut le cas notamment à l’Allianz Arena. L’OL doit se transformer en tornade intelligente en prenant des risques sans se mettre en danger. Faut-il partir pied au plancher pour refaire rapidement son handicap ? Faut-il prendre son temps ? Eternel dilemme… Claude Puel va-t-il choisir pour la 22ème fois de rang de démarrer en 4-4-3 ou prendre une option différente pouvant aller de positionner Lisandro côté gauche avec Gomis dans l’axe, voire de débuter en 4-4-2 ? La bonne solution sera celle qui triomphera !


Chaque camp croit
logiquement en ses chances.

Le Bayern a joué ce samedi et concédé un nul qui a permis à Schalke de revenir à sa hauteur en championnat. A deux journées de la fin, le titre n’est pas encore acquis. Cela peut-il déstabiliser les partenaires de Van Bommel ? Les Bavarois viennent à Gerland avec ce but d’avance, forts de cette confiance propre au football germanique. Forts de leur performances passées et récentes. Ils ont par exemple toujours marqués à l’extérieur cette saison sur la scène continentale, 58% de leurs buts ! Ils ont toujours remporté le match aller depuis les 1/8èmes et ont su faire le dos rond à l’extérieur avant  de marquer les buts qui les envoyaient au tour suivant malgré la défaite.  Cette équipe a un mental en béton armé. Elle s’appuie sur l’immense vécu du club qui dispute sa 21ème ½ finale européenne. Certes Ribéry est suspendu. Certes De Michelis et Van Buyten ont des bobos. Mais elle récupère la teigne Van Bommel, un caïd du milieu que les Lyonnais connaissent bien.

Chaque camp croit logiquement en ses chances. Tout peut rapidement basculer dans cette rencontre. Jouer le match retour à domicile doit être un incontestable plus pour les partenaires de Cris. La ville de Lyon, Gerland sont prêts pour l’exploit, pour ce moment historique. On se souvient de quelques belles tranches de vie dans ce stade… Hambourg par deux fois, Olympiakos, Celtic Galsgow, Lens et ce fameux match retour contre Bruges avec le triplé de Sonny Anderson et cette qualification sur le fil en fin de match. Mais une qualification mardi soir, ce serait tout simplement plus grand que tout. Alors, joueurs et supporters renversez tout !

Sur le même thème