masculins / Athletic Bilbao - OL

Tout simplement Bravo Messieurs

Publié le 08 novembre 2012 à 23:06 par RB

Un scénario incroyable pour un succès lyonnais et une qualification pour les 1/16èmes de finale… Une superbe soirée avec un grand spectacle…

A Bilbao, stade San Mamés ; 30 000 spectateurs environ ; arbitre, M.Pol van Boekel (Hol). Athletic 2 OL 3 (mi-temps : Athletic 0 OL 2).

Athletic Bilbao : Iraizoz – Iraola, Gurpegui (cap), Amorebieta, Aurtenetxe (puis Ibai 46ème) – Herrera, Iturraspe, De Marcos – Susaeta, Aduriz (puis Llorente 70ème), Muniain (puis Lopez 85ème). Entr :Bielsa.

OL ; Vercoutre – Réveillère, Bisevac, Lovren, Umtiti – Gonalons (cap), Fofana, Gourcuff – Lacazette (puis Ferri 81ème), Gomis (puisLisandro 73ème), Monzon (puis Malbranque 68ème). Entr : Garde.

 

Buts : pour l’OL, Gomis (21ème), Gourcuff (45ème), Lacazette (63ème) ; Herrera (47ème), Aduriz (55ème s/p)

Avertissements : pour l’OL, Gourcuff (30ème), Lovren (52ème), Gonalons (54ème), Bisevac (64ème) ; pour l’Athletic, Aurtenetxe (20ème), Aduriz (40ème), Ibai (61ème), Amorebieta (67me)

Pour ce premier match retour de phase de poules, l’Athletic et l’OL ne partent vraiment sur la même ligne en vue d’une qualification aux 1/16èmes de finale. Une course à handicaps pour le club basque, 1 point, sans droit à l’erreur contre « trois balles de match » pour le septuple champion de France (9 points). Cela va-t-il influer sur le déroulement de la rencontre ? A priori non en tenant compte du fait que les hommes de Bielsa aiment dérouler leur jeu en ayant le ballon. Quant aux Olympiens, on souhaite qu’ils aient régler leur soucis défensifs… Bastos, Briand, Mvuemba, Dabo sont restés à Lyon… Rémi Garde a fait tourner en mettant sur le banc Malbranque et Lisandro. Notons la présence de Monzon dans le couloir gauche devant Umtiti comme au match aller.

Pas le temps de s’ennuyer dans la première période avec ce jeu léché des Basques, formidables manieurs de ballon et des Lyonnais bien en place dans toutes ses lignes. Il y eut donc  des situations de buts de chaque côté, mais l’OL a su faire la différence en faisant preuve d’un remarquable réalisme d’abord sur un coup franc de Gourcuff repris de la tête par Gomis, puis par Gourcuff qui reprenait une frappe détournée de Gomis.

Magnifique cette équipe olympienne qui a su aussi faire front devant les nombreuses initiatives locales traduites par 7 occasions debuts ! Mais soit l’organisation défensive répondait présent à l’image du tandem Bisevac/Lovren… de Réveillère auteur d’un sauvetage sur sa ligne ; soit Vercoutre sortait deux immenses parades d’une main ferme en l’air (28ème)‘et au sol (39ème) ; soit les Rouge et Blanc manquaient de réalisme même avec la cage ouverte comme à la 41ème. 2 à 0 à la mi-temps, l’OL avait joué en grand d’Europe et avait les deux pieds en 1/16èmes de finale.

Que risquait désormais l’OL en seconde période ? A priori pas grand-chose. Bielsa sortait un défenseur et le remplaçait par un offensif. Et Herrera, après une action confuse et une grosse faute non sifflée sur Vercoutre, réduisait le score dès la 47ème. Aduriz sur penalty remettait les deux équipes à égalité après une faute de Gonalons quatre minutes plus tard. Incroyable scénario ! Les Basques poussent encore et toujours… Et l’OL plante un but fantastique après un rush de Fofana (63ème).

Malbranque remplace Monzon (66ème), puis Lisandro succède à Gomis. De nombreux cartons jaunes sont distribués dans cette rencontre intense, engagée. Ferri dispute ses premières minutes en pros en remplaçant Lacazette. L’OL tient sa victoire, la seconde en terres espagnoles après celle à la Real Sociedad en 1/8ème de finale de la LDC en 2003-2004. Il a montré une fois encore ses qualités individuelles et collectives en résistant, jouant les coups avec intelligence ou encore en se montrant réaliste. Bravo Messieurs pour le résultat, le spectacle et la qualification.

Photos

Athletic Bilbao - OL

10 photos

Sur le même thème