masculins / Finale CdF

Toute la journée de la Finale

Publié le 29 avril 2012 à 00:02

Retour sur cette journée du 28 avril, historique pour l'OL !

Rendez-vous demain (dimanche) à 16h30 à l'Hôtel de Ville pour fêter le retour de la Coupe de France à Lyon !!!

[Photos] Toutes les photos de la finale

 

94' : l'OL remporte sa 5ème Coupe de France face à Quevilly sur le score de 1 à 0 (Lisandro 28è) !

85' : Briand rate l'occasion de doubler la mise et perd son duel avec El-Kharroubi

82' : Dernier changement de chaque côté. Laup est remplacé par Ayina alors que Gomis cède sa place à Jimmy Briand pour l'OL.

80' : Clément Grenier est à son tour averti ; il reste 10 minutes dans le temps réglementaire.

78' : Colinet reçoit à son tour un carton jaune.

77' : Diarra est remplacé par Ouahbi (Quevilly).

75' : Kim Källström est sanctionné d'un carton jaune après un contact sur Laup au milieu du terrain.

67' : Clément Grenier remplace Yoann Gourcuff, auteur d'une belle prestation ce soir au Stade France.

66' : Anthony Laup lancé dans la prodondeur adresse une frappe croisée qu'Hugo Lloris claque sur sa transversale.

57' : Valéro est remplacé par Hérouat pour Quevilly

49' : Frappe contrée d'Alexandre Lacazette. C'est la seconde fois que les Lyonnais touchent les montants...

21h55 : Le coup d'envoi de la seconde période donné par les Olympiens

37' : Les Lyonnais sont tout proche de doubler la marque ; Lisandro centre pour Gourcuff qui rate sa reprise. mais Bafé Gomis récupère le ballon à l'entrée de la surface mais ne cadre pas sa frappe.

28' : Ouverture du score pour l'OL ! Lisandro reprend un centre d'Alex Lacazette au point de penalty et frappe croisé dans le petit filet. 1-0

18' : B. Koné remplace Lovren, blessé à la cheville droite.

14' : Réponse immédiate de Quevilly, avec Jouan qui tente une grosse frappe des 20 mètres qui s'échappe au dessus de la barre.

12' : première grosse occasion pour l'OL. Lisandro contrôle dans la surface mais voit sa frappe s'écraser sur le poteau.

20h50 : Coup d'envoi de la rencontre par l'US Quevilly

20h40 : Toutes les photos d'avant-match sont ici

20h35 : Patrice Loko
« J’ai disputé deux finales : une perdue et une gagnée avec le Paris-SG. La défense de Quevilly est lourde. Les qualités offensives de Lyon avec Gomis et Lacazette vont faire la différence. »

Steve Marlet
« La coupe de France ne m’a jamais réussi. Quevilly n’a pas la même dynamique qu’en championnat. Colinet et Laup sont les joueurs à surveiller. Leur côté droit est très performant. »



Jean-Marc Chanelet
« J’ai gagné deux fois la coupe de France avec le FC Nantes. A l’époque, on avait affronté Calais, c’est la même situation que l’OL ce soir. On avait été pris à la gorge mais on a su inverser la tendance. Les joueurs de Quevilly seront surmotivés. L’OL devra faire parler sa supériorité technique et physique. »

 20h20 : Eric Roy (directeur sportif de l’OGCN)
« Cela va bien, on vient de remporter la Coupe Gambardella… Il y a des jeunes qui arrivent à l’OGCN. J’avais été déçu de la prestation des Lyonnais contre l’OM… Ce soir, j’espère que ce sera différent dans un contexte différent. La composition de l’OL est intéressante. Lisandro va venir se promener entre les lignes. Il y a de la qualité. C’est plaisant de retrouver Yoann Gourcuff en tant que titulaire. L’animation ? Les schémas de jeu, vous savez, ils peuvent très vite évoluées… Ce qui change aussi, c’est sur les côtés avec la présence de Lisandro et de Lacazette à la place de Bastos et de Briand… Les clefs de la rencontre ? Le stade peut jouer un tour à l’US Quevilly. Ce soir, c’est un contexte différent avec un grand stade. L’US Quevilly s’est sublimé par le passé. Si l’OL est à 100%, il n’y aura pas de match… »

20h15 : Xavier Gravelaine
« On a été déçus il y a 15 jours… Un non match… L’OL n’a pas le droit à l’erreur. Ce serait un très gros échec difficile à assumer. L’OL est favori, mais attention en football tout est possible… Cette équipe de l’OL me plait plus qu’il y a 15 jours… »

 20h10 : Franck Dubosc arrive sur le plateau d'OLTV

« C’est la première fois que j’assiste à un match au Stade de France. Mon cœur sera pour Quevilly étant donné que je suis originaire de la ville. Toute la région est mobilisée pour la finale. L’OL est aimé par la majorité des supporters Quevillais. La meilleure équipe remportera le match. C’est le cœur des Français qui va soutenir Quevilly contre l’Olympique Lyonnais. J’aimerais que les jaunes et noirs résistent le plus longtemps possible pour que le spectacle soit beau. »


20h09 : sortie des autres olympiens

20h07 : les gardiens lyonnais à l’échauffement

20h04 : l’US Quevilly sort pour l’échauffement.

20h00 : Toutes les photos d'avant-match sont ici

 Michel Mallet (le président de l’US Quevilly)
« Pourquoi, l’US Quevilly réussit en Coupe ? Parce qu’elle ne prend jamais de haut ses adversaires et qu’elle aligne toujours sa meilleure formation contrairement à certaines équipes pros qui jouent contre des petits. L’OL, c’est un autre monde avec du talent partout. Mais ce soir, c’est l’équipe qui en aura le plus envie qui s’imposera. Je n’imaginais pas me retrouver un jour en finale de Coupe de France. Il faut savourer ce moment. Suis-je inquiet ? Comme toujours face à des équipes de L1, mais à ce jour, on a jamais été largement distancé par ces équipes. Jouer ou ne pas jouer éventuellement la Ligue Europa ? On verra en fonction du résultat. Mais cela me semble difficile de le faire… »


20h45 : Noël Le Graët (Président de la FFF)

Le rendez-vous entre le monde professionnel et amateur.

« C’est un grand moment aujourd’hui car c’est le rendez-vous entre le monde professionnel et amateur. Ca va être une belle finale. Quevilly est le club amateur type depuis trente ans. C’est l’épreuve la plus respectée en France. »

 20h40 : Ederson (pas sur la feuille de match, en reprise)

« Ravi de la victoire des petits niçois en Coupe Gambardella. Maintenant, c’est à nous de gagner. Les gars sont concentrés tout en étant détendus. On sait tous que ce match est important pour le club. Quevilly a moins de pression que l’OL qui est favori. L’OL est prêt. Si les gars mettent le rythme d’un match de Ligue des Champions, Quevilly ne pourra pas tenir ».

19h30 : Jean Djorkaeff
« La beauté de la coupe de France réside dans l’exploit des clubs amateurs. Sur un match tout est possible. Tous les joueurs rêvent de gagner ce trophée. Quevilly joue très bien au football et ce n’est pas un hasard des les retrouver à ce stade de la compétition. Les joueurs Quevillais n’ont rien à perdre. Tout le monde soutient Quevilly car c’est la Petit Poucet mais Lyon à l’expérience de la coupe d’Europe pour gérer cet aspect de la finale. Cette saison, plus de 7000 clubs étaient engagés, c’est un record en Europe. »

19h25 : La compo lyonnaise : Lloris - Réveillère, Cris, Lovren, Cissokho - Gonalons, Källström - Lisandro, Gourcuff, Lacazette - Gomis

19h25 : Bruno Génésio
« Ce système en 4-2-3-1 est le system dans lequel nous avons terminé face au FC Lorient et cela avait plutôt bien fonctionné. Après en fonction de ce qui se passe sur le terrain, l’animation peut changer. Il y a eu beaucoup de concentration, de relâchement pendant cette préparation. Je pense que la finale de la Coupe de la Ligue nous a servis. Maintenant, il faut ramener le trophée à Lyon pour que la fête soit belle. La moindre suffisance, le moindre relâchement peuvent nous être fatals. Pas question de prendre à la légère cette formation de Quevilly. On sait que l’on a le talent, le physique, le rythme  pour nous imposer. L’abnégation sera aussi un facteur déterminant pour s’imposer ».

18h30 : Les intendants Guy Genet et Jérôme Renaud préparent les tenues des joueurs

 18h : Coup de projecteur sur le nouveau maillot de l'OL 2012/2013, qui sera porté par les lyonnais ce soir !En mode 3D... et disponible dès maintenant dans les OL Stores et sur la boutique en ligne de l'OL

18h : Jean-Michel Larqué

Des moments formidables

D ans le cadre de la journée exceptionnelle sur OLTV, Guillaume Gache a rencontré Jean-Michel Larqué aux abords du Stade de France.

Vainqueur à trois reprises de la coupe de France (1970, 1974 et 1975), c’est avec beaucoup de passion que le consultant radio assiste aux finales de coupe de France. « Aujourd’hui, je me déplace de moins en moins dans les stades. Mais, je ne raterais une finale de coupe de France pour rien au monde. Quand j’étais enfant, je me souviens d’avoir vu la finale entre l’OL et Bordeaux, en 1964, avec un doublé de Nestor Combin. Les jours de finales ce sont des moments formidables. »

L’ancien acolyte de Thierry Roland à la télévision porte son regard sur la finale de ce soir. « On trop vite oublié l’OL. Je n’imagine pas une seule seconde que les Lyonnais vont passer à côté de la rencontre. Surtout après la coupe de la Ligue perdue face à Marseille. Ils ne vont refaire deux fois la même erreurs, » conclut-il.

 17h : A Chantilly, les joueurs sont encore dans leurs chambres. Ils vont descendre pour la collation à 17h30 avant d’assister à la causerie de Rémi Garde à 18h20 et de prendre la direction du Stade de France distant d’une quarantaine de minutes en car. La météo s’est dégradée. Il pleut de plus en plus en région parisienne et il fait frais.



A quarante minutes de l’hôtel des Lyonnais, le parvis du Stade de France connait ses premières ébullitions de la journée, malgré la pluie, avec les supporters de l’ASSE et de l’OGCN, les deux équipes qui vont disputer la finale de la Coupe Gambardella ; Dominique Rocheteau est présent pour soutenir les jeunes verts. Des supporters stéphanois qui pour une fois seront derrière l’OL ; un succès de l’OL pouvant favoriser éventuellement une place en Europa Ligue du voisin.

Et puis, évidemment, il y a des supporters de l’US Quevilly et de l’OL. Des supporters venus en car ou en voiture particulière comme ceux des Rouge et Bleu. « Ce serait dommage d’en perdre une seconde… On est très confiants pour ce match. Il faut prendre Quevilly au sérieux… Nous, les supporters, soyons très forts pour soutenir nos joueurs car nous serons moins nombreux que ceux du club normand… »

15h : Pendant que les Lyonnais font la sieste il pleut en abondance sur le Stade de France. La Garde Nationale répète la Marseillaise qu’elle entonnera avant la rencontre. Les portes de l’enceinte sont encore fermées. Elles ouvriront à 16h30 afin que les supporters de l’OGC Nice et de l’AS Saint-Etienne suivent la finale de la coupe Gambardella, sauf si la pluie persiste, dans ce cas là, la finale des jeunes serait délocalisée sur un terrain annexe.



14h : Hier, le compte Facebook officiel de l'Olympique Lyonnais nous dévoilait les crampons personnalisés que portera Alex' Lacazette ce soir.


13h : C'est le temps de reprendre des forces, à l'image d'Anthony Réveillère, un adepte, comme tous les sportifs des sucres lents.


12h : Ballade d'une vingtaine de minutes dans les bois autour de l'hôtel en présence de Jean-Michel Aulas et de Bernard Lacombe. Il régne sur Paris un temps maussade. Paris où certains supporters sont déjà arrivés notamment quelques uns en provenance de la Drôme quittée à 4h du matin, plutôt optimistes sur le résultat final: "3 à 1, voire 4 à 1...". L'optimisme qui était aussi de rigueur pour les nombreux supporters qui sont partis du Stade de Gerland à 9h 30: "celle ci... on va la gagner...".



11h20 : "Je sens beaucoup de proximité entre les joueurs. Il faut être soudés, c’est important. Un peu à la manière de la Ligue des Champions, j’ai voulu être proche du groupe. Je suis arrivé hier pour l’entrainement et j’ai passé la soirée avec tout le monde. Je vais rester toute la journée afin que l’on partage ensemble ce moment formidable. Il y a forcément du stress, mais c’est aussi un plaisir immense de jouer ces matchs". Jean-Michel Aulas

8h35 : Comme souvent dans ces circonstances le petit déjeuner, entre 8 et 9h 30, était facultatif pour le groupe. La promenade apéritive aura lieu à 12h et le déjeuner à 13h.

Suivez aussi les derniers événements de la journée en direct sur OLTV, Facebook et Twitter

Sur le même thème