masculins / Stage Tignes

Travail athlétique

Publié le 29 juin 2014 à 18:28 par RB

Sans ballon, les Lyonnais ont travaillé au bord du lac en milieu d’après-midi… Quelques propos aussi de Milan Bisevac et Bako Koné, deux joueurs à retrouver plus longuement dans OL ETE lundi 30 juin à 19h…

Décidemment, la météo avait décidé de ne pas être clémente en cette journée de la Saint Pierre sauf entre les séances. Après la sieste, rendez-vous au lac pour une séance athlétique du type 60 secondes d’efforts et 60 de récupération à faire en trois blocs de plusieurs séquences. Une séance bâtie autour des terrains de tennis. Une séance avec trois groupes de forces ou exigences différentes. Après la matinée très bien occupée, l’après-midi n’a pas été en reste.


Momo Yattara a couru avec le Doc. « Yo » Gourcuff étant avec Dimitri Farbos.

Lundi matin, le groupe olympien prendra la direction du glacier de la Grande Motte pour du Biathlon et un déjeuner en altitude. Après-midi séance « au camp de base ».

Un stage qui est parti sur de bonnes bases, même si le travail à effectuer n’est pas toujours la tasse de thé des joueurs. « C’est très important. Il faut se donner à fond, bien travailler physiquement même si je préfère le ballon… ». Milan Bisevac a été clair comme Bako Koné : « le travail physique, je n’aime pas, mais je le fais. C’est obligatoire pour la suite… ». Deux joueurs qui ont commencé leurs vacances par une coupure franche en profitant pleinement de leur famille avant de se replonger individuellement et à leur façon dans une activité physique.

Deux joueurs déjà tournés avec ambitions vers cette nouvelle saison. « On sait qu’à l’OL, on doit être européen chaque année… J’entame ma troisième saison à l’OL avec un grand plaisir… ». Le Serbe avoue être bien après un exercice 2013-2014 qu’il a jugé fait de hauts et de bas : « je n’ai pas été assez régulier… ». Pour le Burkinabais, il y a l’envie d’élever son niveau et de devenir un élément important du groupe : « j’essaie d’apporter mon expérience au groupe. Je ne calcule pas sur ce qui pourrait se passer. Le pouvoir ne se donne pas, il se prend… ». Le solide défenseur africain avouant qu’il avait fait de son mieux lors de l’exercice précédent sans être totalement satisfait de lui et de « son utilisation».

Sur le même thème