masculins / anthony Réveillère

Trois questions à Anthony Réveillère

Publié le 09 septembre 2010 à 13:35 par R.B

Le défenseur international est passé par la salle de presse après l’entrainement à la carte du matin…. Il fut question de l’équipe de France… de l’OL… et évidemment du match de VA…

Anthony, un mot sur l’équipe de France?

« On est heureux de revenir avec les trois points de Bosnie, surtout après la désillusion enregistrée face à la Biélorussie. C’est bien pour se relancer. L’équipe de France est en pleine reconstruction, ce n’est pas forcément évident. Le stage, c’est très bien passé et l’équipe n’a pas douté après la défaite au stade de France ».

 

Est-ce-un nouveau départ pour l’OL?

« Oui, surtout avec ce gros mois de septembre. Il va y avoir des rendez-vous que l’on aime. Ce mois est un tournant avec la L1 et la LDC. On a envie que cela commence et que cela parte sur de bonnes bases face à VA. Ensuite, on a l’habitude de jouer tous les trois jours ; on aime cela. Mais ce n’est pas une excuse par rapport à notre mois d’août où on a joué une seule fois par semaine. Ce mois a été compliqué car les joueurs n’avaient pas tous le même niveau de préparation sans parler des blessures. Samedi on joue à domicile. On doit redevenir imbattable. C’est vrai que depuis quelques temps, nos adversaires ont plus confiance lorsqu’ils viennent à Gerland. Avant, ils avaient peur. Chez nous, nous devons être les patrons en faisant le jeu. Il faut en revanche éviter de se faire prendre en contres. Le VAFC ? Ben Khalfallah n’est plus là. C’est une équipe qui joue son jeu ; elle a de la qualité. Elle va vouloir profiter de notre mois d’août. Pour nous, la victoire est impérative, même si la situation n’est quand même pas alarmante. On va voir si le groupe a une réaction d’orgueil ».

 

Que pensez-vous de l’arrivée de Gourcuff, du positionnement de Toulalan ?

« Il a fait une bonne rentrée à Lorient. L’OL l’a recruté pour apporter notamment un plus technique. Après on aura besoin de tout le monde avec cette succession de matchs. On a un groupe de qualité et tout le monde le sait. Il faut trouver désormais une osmose, une dynamique qui passe par les succès. Il faut mettre notre jeu en place. Seulement, les matchs ne se gagneront pas  uniquement avec X ou Y ou le retour d’un tel. Cela passe avant tout par des efforts, par le collectif. On n’a rien sans rien ! Si on joue ensemble, les individualités pourront faire la différence. Sur le positionnement de Toulalan, je n’ai pas d’avis. Après je connais Jérémy. Il a une grosse expérience de milieu récupérateur à son poste de prédilection. Mais c’est le coach qui décide. Toulalan est polyvalent. Avec le recrutement de Pape, on verra ce que fait le coach ».