masculins / Pendant la tr�

Trois questions à Nico Puydebois

Publié le 20 décembre 2004 à 14:52 par SR

Nicolas Puydebois a fini son intérim contre Marseille vendredi dernier. Ultime rencontre avant le retour de Greg (Coupet), conclu par un match nul ; un arrêt décisif, qui permet de conserver les deux équipes à 1 partout en fin de rencontre ; un but encaissé suite à un duel face à Peguy (Luyindula) son grand regret !



L'aventure est temporairement terminée pour toi ?

Je le savais dès le départ. Il y a une hiérarchie à l'OL avec Greg Coupet, international A, le numéro 1. Il a prouvé par le passé qu'il était le meilleur et qu'il méritait sa place de titulaire. C'est maintenant à moi de travailler dur pour arriver un jour à son niveau. Les quelques matchs que j'ai pu faire m'ont servi et m'ont apporté pas mal d'expérience. Il faut que je m'en serve maintenant pour continuer à travailler et progresser.



Les matchs apportent plus que les entraînements ?

La compétition à ce niveau là du jeu, en L1, ça aide beaucoup à progresser. C'était important pour moi de montrer mes qualités. Cela me permet d'évaluer mon niveau. Je pense que je suis encore perfectible dans quelques domaines et que j'ai encore une bonne marge de progression devant moi. Ma période de 11 matchs m'a apportée une grande expérience; une expérience que l'on ne peut avoir à l'entraînement. J'ai effectué certains matchs à haut niveau et c'est un plus pour la suite de ma carrière. Je ressens une progression, au niveau de la concentration, des sorties aériennes, du rythme…Ce sont des progressions logiques suite à l'accumulation des matchs. Sur les 2 dernières rencontres, j'ai réalisé 2 arrêts décisifs. Le premier à Bordeaux sur la tête de Uche, et le second contre Marseille sur la tête de Ferrera à bout portant. Mais cela n'est que mon devoir de gardien. Je suis le dernier rempart de notre équipe et ce genre d'arrêt fait parti du boulot. Enfin, ce sont des arrêts naturels, ce qui n'aurait pas été normal serait de ne pas les avoir fait. Vendredi soir, cet arrêt nous permet de rester à 1 partout mais j'aurai également aimé arrêter le ballon de Péguy (Luyindula) et que l'on finisse à 1-0.



Match nul mais champion d'automne contre Marseille…

C'est le premier titre de Champion d'automne de l'Olympique Lyonnais depuis que je suis là, c'est très intéressant. C'est une étape de plus de franchi car nous savons qu'il est important de rester leader et de contrôler nos poursuivants. C'est ce que nous avons fait vendredi soir face à Marseille même si nous aurions préféré gagner. C'est bien de partir en vacance l'esprit libéré en étant champion d'automne. La trêve va nous faire du bien. De mon côté je vais me reposer chez Mickey et rester un peu sur Paris pour couper du football. Je vais profiter de mon petit séjour chez Disney pour changer d'air afin de revenir tout neuf à la reprise.



SR
Sur le même thème