masculins / Reprise du championnat J-4

Trophée des Champions: Retour sur la séance des tirs au but

Publié le 02 août 2004 à 18:39 par R.B.

Samedi à Cannes contre PSG, les gamins ont pris leur responsabilité au moment des tirs au but. Viale Bergougnoux, Berthod et Balmont, sans trembler, ont apporté leur écot aux succès lyonnais. Avec le recul, 48 heures plus tard, ils sont revenus sur ces instants toujours particuliers.



Julien Viale : « Je n'ai pas eu de pression. J'avais une idée en tête ; je l'ai respecté. Je n'ai pas spécialement l'habitude de ce genre d'exercice. Mais quand tu te décides, il faut y aller à fond ». Un Julien Viale qui sur sa première action a pris le costaud Pierre-Fanfan sur le pied droit. Malgré une fissure du petit doigt de pied, il a fini la partie comme on le sait. « C'est dommage, je vais être arrêté une semaine. C'est bête… »



Jérémy Berthod n'a eu qu'un seul mot : « J'ai tiré sans pression, même si je ne tire presque jamais de penalty… »



Florent Balmont était lui tout sourire : «Quand faut y aller, on y va. Les jeunes ont pris leurs responsabilités. C'est bien. Moi, en rentrant, je me suis efforcé de jouer devant la défense en respectant les consignes du coach. Ce n'est pas évident surtout avec la chaleur. Mais je suis content d'avoir joué, d'avoir été concerné par l'obtention de ce trophée… »



Brian Bergougnoux : « Je n'ai pas eu le temps de trembler. Dans ce genre d'épreuve, je préfère participer. J'ai attendu le dernier moment pour choisir le côté. Le ballon est allé au fond, même si le gardien l'a touché. Tant que çà rentre ! Difficile de se mettre au niveau quand tu rentres. Il y a du rythme, la chaleur…. Il fallait bosser défensivement. Sur le banc, je suis du genre à participer. L'année dernière, je crois que le banc a eu son importance lors de certaines rencontres… ».



R.B.

Sur le même thème