masculins / Pendant la trêve

U... comme Une

Publié le 26 juin 2006 à 18:13 par BV

C'est l'heure de l'ABECEDAIRE. Une lettre et un mot par jour. Place aujourd'hui au U... comme Une

Précocement en tête du championnat de France et auteur d’une superbe campagne européenne, l’Olympique Lyonnais aura été omniprésent en Une de la presse. Affublé de tous les qualificatifs, le club rhodanien a été le grand animateur du football français.

En Une du quotidien l’Equipe à 33 reprises, présent sur 49 « grandes Unes » et 65 « petites Unes » du Progrès, l’OL aura vécu une saison 2005/2006 sous le feu des projecteurs. Les papivores et autres collectionneurs conserveront précieusement le numéro du quotidien sportif du dimanche 16 avril 2006 : « LYON V, ROI DE FRANCE ». La veille au soir, l’OL était entré dans l’histoire du football français en remportant son cinquième titre de champion de France d’affilée. Un numéro complété du « Sacre historique » pour le Progrès daté du même jour et du « 5, LYON, c’est l’histoire d’un géant » barrant la couverture du magazine France Football du mardi 18 avril.

L’OL dans l’histoire mais également dans les cœurs. Principal acteur français sur la scène continentale, le club rhodanien aura fédéré autour de sa campagne européenne tous les supporters tricolores. Pour preuve, c’est une presse, nationale et régionale, unanimement triste qui s’est désolée de la cruelle élimination face au Milan AC. Le cri du cœur « Que c’est dur » (5 avril 2006) lancé par L’Equipe symbolisait parfaitement la déception d’une France plus que jamais supportrice des Lyonnais. Un sentiment relayé par Aujourd’hui en France qui se désolait : « Quelle tristesse ! ».

[IMG40701#R]Un îlot de chagrin au milieu d’un océan de louanges et de qualificatifs laudatifs. « Galactique » (L'EQUIPE du 9 septembre 2005), « Intouchable » (L’Equipe du 12 janvier), « Insatiable » (Progrès du 3 octobre 2005 et L’Equipe du 9 janvier 2006), « Impressionnant » (Aujourd’hui en France du 9 mars) ou encore « Premier de la classe » (Progrès du 24 novembre 2005) : l’OL aura suscité les compliments durant une saison menée tambour battant.

Champion à 5 journées de la fin, le quintuple champion de France aura rapidement distancé ses rivaux sur un rythme d’enfer. A l’unisson, les journaux français ont constamment mis en exergue l’allure imposée par l’OL à ses poursuivants : « Lyon trace sa route » (15 janvier 2006), « L’OL à toute vitesse » (Le Progrès des 2 novembre 2005 et 12 mars 2006) ou encore « OL : des bottes de sept lieues » (Le Progrès du 20 novembre 2005) : durant cet exercice 2005 / 2006, les Lyonnais n’auront pas traîné, ressemblant souvent à une implacable machine à gagner.

Et s’il n’en reste qu’un pour résumer la fabuleuse saison de l’Olympique Lyonnais, chacun s’accorderait probablement à convenir comme L’Equipe du 9 mars 2006 que « LYON, C’EST DU BONHEUR ! ».


[IMG40700#C]