masculins / Pendant la trêve

Un arrêt… un but… une blessure… une joie… une déception…

Publié le 08 novembre 2011 à 08:00 par RB

De la dernière trêve internationale à celle actuelle, l’OL a disputé 7 rencontres dans 3 compétitions différentes. 4 moments mis en exergue…

  UN ARRÊT
Le 30 octobre, l’OL mène 1 à 0 à Gerland dans le 103ème derby entre Lyonnais et Stéphanois. A la 84ème minute de jeu, un centre venu de la droite atterri sur la tête d’Aubameyang lancé à 8 mètres de la ligne de but olympienne. L’attaquant des Verts reprend cette offrande d’un somptueux coup de « casque plongeant ». Le ballon va finir au fond de la cage d’Hugo Lloris. A coup sûr, rien ne peut l’arrêter… sauf l’arrêt réflexe extraordinaire du gardien de but de l’Equipe de France qui le repousse de la main gauche en corner. Somptueux. Quelques minutes plus tard, l’OL ajoutera un second but et pliera ce derby en ayant fini à 10 contre 11.
Mention spéciale à Rémy Vercoutre pour ce penalty détourné contre Nancy lors de la victoire 3 à 1. Comme un lion en cage, Rémy a bondi de sa ligne pour sortir la frappe du Brésilien Abdré Luiz. Remarquable.

  UN BUT
Cela faisait longtemps qu’on l’attendait. Son dernier but remontait à la venue de Montpellier le 27 avril dernier. Dans le temps additionnel du derby de championnat, Yoann Gourcuff va presser le défenseur brésilien Paulao. Il récupère le ballon et s’avance dans la surface de réparation. Ruffier sort à sa rencontre. Mais, le Breton va tenter et réussir son ballon piqué qui vient secouer les filets stéphanois. Un geste technique de toute beauté tenté en fin de match qui prouve talent et lucidité de l’ancien bordelais malgré la fatigue et sa longue période d’inactivité. Comme il se doit, il est salué son but avec le virage nord rejoint dans ce moment de bonheur rare par ses partenaires.

  UNE JOIE
Il y en eut plusieurs. Celle de Bastos, un peu chambreuse selon les Stéphanois, après son penalty réussi à St-Etienne. Il y eut celle de Rémy Vercoutre après son penalty arrêté contre Nancy. Mais avant tout, retenons celle du groupe olympien après les buts inscrits à Gerland contre les Verts. Une joie irraisonnée à l’image de celle de Rémi Garde ou encore de Bruno Génésio. A l’image des joueurs qui sont restés de longues minutes sur la pelouse après la rencontre pour partager ce moment de liesse avec leurs supporters aux anges comme sur les deux buts. Cela faisait longtemps qu’il n’y avait pas eu une telle osmose entre toutes les composantes du club septuple champion de France.

  UNE DECEPTION
Que l’OL n’ait pas franchement « existé » dans sa double confrontation face au Real Madrid. 6 à 0 au final avec une véritable leçon à Santiago Bernabeu. L’OL ne peut plus lutter avec « la machine » conduite par José Mourinho. Un OL qui va jouer sa qualification lors des deux dernières rencontres de groupe face à l’Ajax et le Dinamo Zagreb en sachant qu’il a son destin en mains. Autre déception, la sortie manquée à Sochaux avant de partir en trêve. L’OL ne nous avait plus habitué à perdre dans le Doubs…

 

 

UNE BLESSURE
Celle en dehors des terrains de Rémy Vercoutre. Suffisamment grave pour nécessiter la signature de Mathieu Valverde jusqu’à la fin de saison. Touché sérieusement au pied, le numéro deux lyonnais devrait être absent entre 3 et 4 mois. Notons aussi la cascade de blessures comme en autre celle de Pied, Grenier, Bastos, Lovren, Mensah qui ont rejoint à l’infirmerie Lisandro toujours en délicatesse avec son pied.