masculins / Février

Un arrêt, un but, une image…

Publié le 04 mars 2014 à 14:20 par SC

Après un sans-faute en janvier, février a été plus mitigé…mais surtout très dense avec un marathon de 8 matchs en 26 jours. Une élimination de la Coupe de France et des qualifications en finale de Coupe de la Ligue et en 1/8 d’Europa Ligue ont marqué ce deuxième mois de l’année.

Un arrêt : Un dernier rempart sur tous les fronts face à Lille


23/02/14 : La 58ème minute du match à Lille aura été l’occasion pour le portier lyonnais de se mettre en évidence. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il n’aura pas chômé lors de cette folle minute où il aura dû s’employer à deux reprises, coup sur coup, pour éviter l’ouverture du score lilloise. Anthony Lopes réalise tout d’abord un superbe arrêt réflexe du tibia, pour écarter la frappe croisée à bout portant d’Origi, avant de, vingt secondes plus tard, se coucher de tout son long pour détourner juste ce qu’il faut devant Roux le centre à ras de terre et très dangereux de Sidibé. L’attaquant lillois ne s’y trompe pas. Celui qui se voyait déjà buteur va taper dans la main d’Antho…cette même main qui vient tout juste de lui enlever un but tout fait.


Un but : L’exploit salvateur de Lacazette


27/02/14 : Le piège ukrainien semblait se refermer lentement mais sûrement sur les Lyonnais. Heureusement, à dix minutes de la fin du temps règlementaire et d’une prolongation se rapprochant à grands pas, Lacazette a surgi. Ce but, il ne le doit qu’à son talent et à sa force de toujours persévérer. 170 minutes ont déjà été jouées entre les Chornomorets d’Odessa et les Lyonnais. Aucune des deux équipes n’est encore parvenue à perforer la défense adverse. A la 80ème minute du match retour, Grenier lance une contre-attaque plein axe, avant de décaler l’attaquant à l’angle de la surface du côté gauche. La prise de balle de Lacazette est ratée, le reste est parfaitement exécuté…deux crochets de l’extérieur du pied pour éliminer ses vis-à-vis et se recentrer, puis une frappe du coup du pied en direction de la lucarne opposée. En plus d’être sublime, ce but est salvateur. Il offre à son équipe un 1/8 de finale d’Europa Ligue.


Une image : Tous ensemble au Stade de France…



05/02/14 : Ces images mettent d’autant plus de baume au cœur que les Lyonnais sont passés dans tours leurs états depuis le lancement de la saison. En effet, tout n’a pas été simple depuis fin juillet. Mais, cette qualification en finale de la Coupe de la Ligue, obtenue contre Troyes, est venue récompenser un très bon début d’année. Au coup de sifflet final, Gerland est le théâtre d’une belle scène de communion. Joueurs et spectateurs reprennent à l’unisson les chants qui ont l’habitude de résonner dans les travées. Nul doute que les supporters seront nombreux à faire le déplacement au Stade de France lors de la finale contre l’ogre parisien.