masculins / Bilan

Un arrêt, un but, une image…

Publié le 08 mars 2016 à 09:23 par SC

Retour sur un mois de février riche en émotions qui a notamment vu les Olympiens intraitables au Parc OL et héroïques face à l’ogre parisien.

Un arrêt

Il n’est vraiment pas étranger aux bons résultats du mois de mars. Même si moins sollicité ces derniers temps, Anthony Lopes a apporté sa pierre à l’édifice en étant souvent décisif dans des moments charnières. Le gardien lyonnais gagne des points ! Il préserve par exemple le court avantage en se détendant magnifiquement pour repousser la reprise de la tête de Rolan à un quart d’heure de la fin. Quelques minutes plus tard, ses coéquipiers feront le break pour s’imposer face à Bordeaux. Contre Caen, Antho empêche coup sur coup Delort puis Rodelin de réduire la marque juste avant la mi-temps. Dans la continuité, Cornet met définitivement les Lyonnais à l’abri. Son superbe plongeon pour capter le tir de Silva intervient juste avant le deuxième but de Darder lors de la victoire face au PSG. En un mot, décisif !

Un but

Il y a cette superbe demi-volée propulsée par le pied gauche de Jallet dans la lucarne opposé du gardien d’Angers. Il y a aussi cette spéciale Ghezzal face au même Letellier. En temps normal, ces deux buts auraient été à la lutte pour la tête du classement. Le bijou de Darder face au PSG a bousculé la hiérarchie. Retour sur ce moment de grâce… L’Espagnol reçoit un centre de Rafael au point de penalty. Son contrôle devenu sombrero enrhume Thiago Silva, l’un des meilleurs défenseurs du monde. Il conclut le chef d’œuvre par une petite frappe de l’extérieur du droit. Exceptionnel.

Une image

Le nouvel écrin situé à Décines est encore et toujours une forteresse imprenable. Le mois de février a un peu plus que confirmé les choses entrevues en janvier. Trois matchs joués contre Bordeaux, Caen et Paris, pour trois succès et neuf buts inscrits. Déjà terre de performance, d’émotion et de spectacle, le Parc OL est devenu terre d’exploit lors d’une folle soirée. C’est ici que les Parisiens, invaincus sur le sol national, ont chuté pour la première fois de la saison. Une prestation monumentale dans une enceinte majestueuse. Le Parc OL donne des ailes !

Un chiffre

En engrangeant 12 points sur 15 possibles, les Lyonnais ont fait un bond spectaculaire au classement. 11èmes avant de recevoir Bordeaux le 3 février, ils étaient 3èmes après leur succès face au PSG 25 jours plus tard. Une place sur le podium que l’OL a confirmé en s’imposant face à Guingamp 5 buts à 1… au Parc OL !