masculins / Sparta Prague – OL

Un autre regard sur le match

Publié le 22 novembre 2012 à 21:07 par T.B

Retour en chiffres et en images sur ce Sparta Prague – OL. Une rencontre placée sous le signe des premières.

19ème équipe de départ différente en 19 matchs officiels.

LES JEUNES AU POUVOIR

Une moyenne d’âge inférieure à 24 ans.
1ères titularisations chez les professionnels de Jordan Ferri et Yassine Benzia.
5 joueurs du centre de formation ont été alignés au coup d’envoi par Rémi Garde : Umtiti, Grenier, Ferri, Ghezzal et Benzia. Avec les entrées de Novillo et Pléa, l’OL a terminé avec six jeunes pousses sur la pelouse.

LES DUOS

1ère fois que Koné et Umtiti sont associés en charnière centrale cette saison. Ils avaient déjà formé la charnière à quatre reprises la saison passée (OM 2-2 OL ; OL 1-2 Caen ; Bordeaux 1-0 OL et OL 3-4 Nice).
Grenier et Gourcuff titularisés ensemble dans le 11 de départ pour la première fois de la saison…et dans leur histoire sous le maillot lyonnais.

LE CAPITAINE

Réveillère capitaine pour la première fois cette année. Il a porté le brassard au coup d’envoi à dix reprises lors de l’exercice 2011-2012.
Son 75e match en Coupe d’Europe avec l’OL, il devient le 2ème joueur le plus expérimenté du club à égalité avec Sidney Govou.

UN HOMME

Yoann Gourcuff a encore fait admirer aux spectateurs du match toute sa palette technique. D’abord son coup franc direct côté gauche où le meneur de jeu a expédié un ballon dévié qui a heurté la barre transversale. On peut également citer sa passe en profondeur dans le parfait timing lors de la demi-volée de Ghezzal (44e) ou ses deux dribbles pour éliminer deux joueurs du Sparta (54e). Mais Gourcuff a surtout décanté la situation sur l’unique but de la renconte : une passe aveugle, qui s’est avérée décisive, pour offrir à Benzia son premier but en pros.

LES GESTES TECHNIQUES

La puissante percée de Grenier à la 12e minute, la sortie du poing de Vercoutre (20e), le coup du sombrero de Ferri (39e), la demi-volée de Ghezzal (44e) ou encore le superbe tacle défensif de Monzon sur Prykryl (55e)

LES FAITS

8 fautes du Sparta Prague en première mi-temps et 3 cartons jaunes écopés par les Tchèques sur ces 45 minutes (Jarosik 12’ ; Matejovsky 28’ et Zapotocny 37’).
Il a fallu attendre la 16e minute pour voir le premier tir cadré lyonnais, l’œuvre de Benzia sur un tir écrasé du gauche, directement dans les bras de Vaclik. Premier corner à la 36e minute.

Sur le même thème