masculins / Rennes - OL 1-1

Un bon point ?

Publié le 01 avril 2012 à 23:11

Dominés en première période les Lyonnais ont laissé passer l'orage avant de bien terminer la partie.

Lors de la 30e journée de Ligue 1, les Lyonnais avaient à cœur de poursuivre leur série de victoire à Rennes. Cette rencontre constituait  un véritable choc en vue d’une qualification directe pour une coupe d’Europe.
La composition lyonnaise au coup d’envoi était la suivante : Lloris, Réveillère, Lovren, Umtiti, Dabo, Fofana, Gonalons, Bastos, Källström, Lisandro, Gomis.

Ce furent des Rennais très pressants qui entamèrent la rencontre. Erding ouvrit la marque rapidement sur en crochetant Dabo puis en enroulant une frappe du gauche (5e). Dans la foulée, un ballon perdu par l’OL fut tout proche de profiter à Pitroipa qui, heureusement,  toucha l’extérieur du poteau droit d’Hugo Lloris. Les gones trouvaient un peu plus d’espaces après une entame plus que compliquée. Michel Bastos hérita de plusieurs ballon sur son coté droit mais ses centres ne trouvaient pas preneur. Les joueurs de l’OL avaient beaucoup trop de déchet dans leur  jeu pour pouvoir espérer inquiéter davantage le Stade Rennais. Parti à la limite du hors-jeu, Kembo fut même tout près de doubler la mise juste avant la pause pour les Bretons.

Au retour des vestiaires, les Rennais se créèrent une énorme occasion. Hugo Lloris repoussa du pied un tir d’Erding avant que Tettey ne manque la cage vide alors qu’il était seul (47e). L’OL aurait du bénéficier  d’un penalty lorsque Costil percuta Jimmy Briand alors qu’il venait de se faire éliminer (52e).  Le match avait changé de physionomie. Bafé Gomis et ses coéquipiers se montraient enfin dangereux. Servi par Briand dans la surface de réparation, Lisandro tarda à contrôler puis à frapper (58e). Källström fut alors remplacé par Grenier. Sur un coup franc de ce dernier, Lisandro seul dans les six mètres trouva d’abord le poteau avant de propulser le ballon au fond des filets (75e). Le KO se faisait sentir dans les dernières minutes mais le score ne bougea plus.

La feuille de match !

Sur le même thème