masculins / Toulouse - OL 0-0

Un bon point de pris

Publié le 07 février 2010 à 18:54

Dominés par les Toulousains notamment après l'expulsion de Jean II Makoun (67e), les olympiens se sont arrachés afin de ramener un précieux point du Stadium.

[IMG50014#C]

Cette rencontre face à Toulouse pouvait constituer un véritable tournant dans la saison des Lyonnais. Les résultats de la veille (défaite de Bordeaux à Rennes et match nul de Lille à Nice) étaient favorables aux olympiens qui pouvaient à nouveau viser le podium et peut-être plus. Privé d’Aly Cissokho, blessé, Claude Puel avait décidé d’aligner pour la première fois le Croate Dejan Lovren au poste de latéral gauche. Au milieu, Jérémy Toulalan, suspendu sera remplacé par Jean II Makoun fraîchement revenu de la CAN.

Malgré une bonne entame lyonnaise, ce fut le Toulousain Sirieix qui fut le premier à frapper au but à la suite d’un gros travail de Braaten. Cris et ses coéquipiers maîtrisaient plutôt bien le premier quart d’heure. Bafé Gomis fut tout près d’ouvrir la marque mais son tir à une dizaine de mètres du but fila juste au-dessus du cadre de Valverde (11e). Les joueurs de Casanova se créèrent une belle occasion sur une contre-attaque emmenée par Gignac qui croisa trop son lobe devant Hugo Lloris (20e). Malgré quelques bonnes initiatives de part et d’autre, la rencontre demeurait relativement fermée. Gignac se démenait sur le front de l’attaque du TFC mais restait bien bloqué par la doublette Cris-Boumsong. Les olympiens eurent une grosse frayeur sur un corner frappé au cordeau par Luan où tout le monde passa au travers sauf Gignac qui trouva l’extérieur du poteau (37e). En fin de mi-temps, un cafouillage eu lieu dans la surface toulousaine mais les Lyonnais n’ont pu en profiter.

Après la pause, les Toulousains se créèrent une énorme occasion par l’intermédiaire de Luan. Le Brésilien faussa compagnie à toute la défense olympienne avant de croiser un peu trop sa pichenette devant Hugo Lloris (50e). Kim Källström tenta de répliquer en enchaînant un contrôle puis une reprise à l’entrée de la surface mais ce fut sans succès (53e). Les joueurs de Claude Puel trouvaient de bons enchaînements mais de façon bien trop ponctuelle. Govou et Bastos entrèrent en jeu pour remplacer Delgado et Källström. Les choses se compliquèrent lorsque Jean II Makoun récolta un second avertissement et laissa ses coéquipiers en infériorité numérique (67e). Sur un ballon renvoyé par la défense lyonnaise, Berson tenta une demi-volée qui passa à quelques centimètres du poteau de Lloris (74e). Les vingt dernières minutes se résumèrent à un attaque-défense en faveur des Toulousains. Gignac manqua le coche deux fois sans doute à cause d’un petit pêché d’individualisme. Les Rhodaniens restèrent mobilisés jusqu’au coup de siffler final afin de conserver ce précieux point.

[IMG50014#C]

 

Sur le même thème