masculins / L1

Un but, un arrêt, une action, une blessure, un chiffre …

Publié le 01 mai 2013 à 08:00 par SC

Avec quatre rendez-vous, le mois d’avril a vu une embellie des résultats de l’OL par rapport à ceux de mars…Retour sur les faits marquants de ce mois riche en rebondissements…

Durant le mois d’avril, Lyon a tout connu lors des quatre rencontres disputées, avec un bilan de deux victoires, contre Toulouse (3-1) et à Montpellier (2-1), un nul contre Saint-Etienne (1-1) et une défaite à Reims (1-0).


Un but : Grenier ramène 3 points précieux de Montpellier

19 avril 2013, à 22h20. Le but du mois d’avril…comment ne pas penser à celui-ci ? On joue la dernière minute du temps additionnel, le match est sur le point de se conclure par un résultat nul entre Montpellier et Lyon. Gonalons obtient, sur un centre dévié par El Kaoutari, un corner et une dernière chance de réaliser le hold-up. Gourcuff se charge de le tirer, mais voit son coup de pied de coin repoussé par la défense. Le ballon revient dans l’axe sur Grenier, qui ne se pose pas de question et reprend de demi-volée aux 20 mètres. Sa frappe puissante vient se loger sous la barre de Jourdren. L’équipe olympienne exulte. Son milieu de 23 ans vient d’arracher une victoire inespérée mais précieuse dans la course au podium. Grenier est l’homme du match, avec une passe décisive pour Lisandro sur un centre précis du gauche et ce but qui donne trois points à Lyon au bout du suspense. Le jeune lyonnais réitère donc sa performance contre Toulouse, où il avait déjà inscrit un but et délivré une passe décisive. Le meilleur lyonnais de ce mois d’avril…

Un arrêt : Vercoutre limite la casse à Reims

7 avril 2013 : Vercoutre aura été sûrement le seul à surnager dans le naufrage lyonnais à Reims. Après 2 défaites de rang et un mois de mars sans succès, les lyonnais entament le mois d’avril avec un déplacement au Stade Auguste Delaune. Bousculé et largement dominé par les locaux, les lyonnais n’ont jamais su prendre le jeu à leur compte. Reims ouvre logiquement le score en début de seconde période…mais le score aurait pu être plus lourd si Vercoutre n’avait pas sorti un match de haute volée. L’arrêt sur sa ligne dès la 5ème minute, un face-à-face repoussé, l’envolée avec les deux poings à la 12ème, l’arrêt du pied au sol à la 75ème…comment ne retenir qu’un seul arrêt dans un match où le portier lyonnais a multiplié les parades décisives. Il aura fallu un pénalty pour tromper un Vercoutre des grands jours… L’intervention la plus impressionnante est peut-être la toute première. Sur un corner rémois tiré par Diego de la gauche, Fofana, le défenseur central, place une tête puissante…Vercoutre s’interpose d’un magnifique arrêt réflexe au sol, qui permet à son équipe de ne pas entamer un match crucial de la pire des manières. Mais on connait la suite…

Une action : La belle phase de jeu à une touche de balle entre Lisandro-Fofana-Gomis

14 avril 2013 : Même si le jeu pendant le mois d’avril n’a pas été exceptionnel, l’OL nous a tout de même gratifiés d’une superbe action collective contre Toulouse. On joue la 63ème minute à Gerland, l’OL mène 2 à 1, mais les Toulousains restent menaçants et dangereux dans un match à ne surtout pas perdre, après 3 revers de rang… Alors que Tabanou vient tout juste de manquer l’occasion d’égaliser pour son équipe, les lyonnais sont en possession de la balle. Umtiti joue long sur Gomis, qui remplit parfaitement son rôle de pivot, en déviant de la tête pour Lisandro. L’argentin décale l’inhabitué défenseur latéral droit sur son côté en pleine vitesse. Fofana retrouve Licha qui lui remet à une touche dans la profondeur entre deux adversaires. Après cet une-deux, Fofana ne se pose pas de question et centre en retrait pour Gomis, qui avait fait l’appel parfait pour se défaire du marquage. L’international français, qui n’avait pas marqué dans le jeu depuis près de 3 mois, conclut cette belle action à une touche et ne laisse aucune chance à Blondel. Lyon se met à l’abri d’un éventuel retour toulousain et assure une victoire après une période difficile…

Une blessure : Vercoutre forfait jusqu’à la fin de la saison

27 avril 2013 : à la veille du derby, lors de l’entraînement du matin, Rémy Vercoutre se blesse au genou. Quelques heures plus tard, il apprend, suite aux examens médicaux effectués, qu’il souffre d’une rupture du ligament croisé antérieur du genou droit. La saison du portier lyonnais est terminée. C’est un électrochoc à l’OL, qui sait qu’il vient de perdre un de ses meilleurs éléments depuis le début de la saison et un atout indéniable, tant sur le terrain qu’en dehors, dans sa lutte compliquée pour le podium. Et cela, quelques heures avant de recevoir son rival régional, Saint-Etienne, dans un derby et match au sommet. Le second gardien âgé de 22 ans est donc titularisé. Lopes, pour son premier match en L1, réalise une très bonne prestation. Mais, l’expérience, le charisme et la détermination de Rémy pourraient manquer à l’OL dans une fin de saison qui s’annonce délicate…

Un chiffre : Record d’affluence à Gerland cette saison

28 avril 2013. Un derby est un des rendez-vous les plus importants, si ce n’est le plus important, pour les supporters. Et cela se ressent dans les tribunes. Sur les quatre meilleures affluences de l’Histoire à Gerland, trois l’ont été pour un derby. Celui-ci au sommet et décisif pour l’Europe n’a pas dérogé à la règle et Gerland a battu son record d’affluence cette saison avec 38 845 spectateurs. Les supporters avaient préparé de beaux tifos pour l’entrée des joueurs. C’était le troisième match de la saison que le stade du 7ème arrondissement affichait guichets fermés après les rencontres contre Marseille et contre Tottenham. Le record d’affluence toutes saisons confondues était aussi lors d’un derby…c’était celui du 9 septembre 1980, avec 48 852 spectateurs. Les lyonnais et les stéphanois s’étaient aussi quittés sur un match nul 1 à 1.