masculins / OL - ASSE J-1

Un derby à points nommés !

Publié le 25 août 2007 à 07:06 par R.B

Après 2 défaites de rang à l’extérieur, l’OL retrouve Gerland… et les Verts pour le 94ème derby de l’Histoire. Un rendez vous important au-delà de la suprématie régionale en jeu…

Pendant l’entraînement de jeudi après-midi, les plus chauds supporters lyonnais ont bien fait comprendre à leurs protégés qu’ils étaient toujours à fond derrière eux, viscéralement anti stéphanois… mais qu’ils attendaient impérativement une victoire ! « Ayez un comportement de guerriers… ». Ce comportement souhaité, inscrit sur une banderole, résumant les manques constatés à Lorient samedi dernier. Pas question de jeter le bébé avec l’eau du bain comme l’a exprimé un peu plus tard le président Jean-Michel Aulas lors de la conférence de presse relative à la signature de Cleber Anderson. Pas question de « s’affoler » outre mesure avec ses 3 petits points sur 9 possibles. Il y a évidemment des explications à ce raté comptable, mais la patience aura forcément ses limites. De l’OL, on attend tout autre chose dans les résultats et la manière. « Ce derby arrive à point nommé ». En prononçant cette petite phrase, Jean-Michel Aulas exprime son envie de réaction dans un contexte toujours particulier. Ce derby peut en effet lancer le championnat du sextuple champion de France. Certes, Coupet, Cris, Fred sont toujours en soins pour longtemps. Ben Arfa et Müller sont forfaits. Mais Govou, peut être, et Källström retrouvent le groupe qu’a rejoint Frédéric Roux, la nouvelle doublure de Rémy Vercoutre. En attendant de voir Cleber Anderson et pourquoi pas un nouvel attaquant. Enfin n’oublions pas que le cas Wiltord a été enfin réglé.

« Il y a toujours un adversaire qui ne vous veut pas du bien »


Tout ne va encore pour le mieux du monde chez les Olympiens ; la tendance nous pousse cependant à l’optimisme à condition que chacun y mette du sien ! A Alain Perrin de trouver les bonnes formules; au staff de véhiculer un esprit collectif ; à Juninho de retrouver la joie de vivre, la forme et l’efficacité ; aux recrues de se montrer à leur avantage ; aux leaders d’entraîner ce groupe vers le dépassement de soi… et de nouveaux succès.

Dans un match de football, il y a toujours un adversaire qui ne vous veut pas du bien. Cette lapalissade prend toute son importance pour un derby. Le voisin vert possède 2 points de mieux, avec un match de plus, que les Olympiens. Les Stéphanois devant les Lyonnais au classement ? Il y a belle lurette que cela ne s’était pas produit… Ces Verts ont modifié considérablement leur maison, notamment au niveau des fondations défensives. Remarquez, il y avait certainement quelque chose à faire ! En effet si les Verts de la saison 2006-2007 ont terminé sur le podium des attaques (52 buts), ils ont fini avec la 18ème défense (50 buts encaissés). Tavlaridis, Varrault, Nivaldo peuvent difficilement faire pire que Camara, Hognon, Ilunga… Quant aux attaquants Gomis (10 buts), Feindouno et Ilan (9 buts), ils sont toujours là. Du côté de l’ASSE, les supporters doivent penser que c’est enfin la bonne occase pour se «taper» ce Lion et mettre fin à 15 derbies sans victoire dans le sillage de Laurent Roussey, le nouvel entraîneur nourri au lait du cru. La quête d'excellence annoncée par ce coach (voir France Football du 24 août) pourrait alors prendre, déjà, de la couleur.

L’heure est donc à ce derby précoce. L’heure est au retour sur le chemin du succès pour les partenaires de Govou ; un succès en bleu de chauffe ou en habits de lumière… peu importe. Ce derby tombe bien à pic… pour faire les points.

Sur le même thème