masculins / Grenoble - OL J-1

Un derby pour retrouver le sourire

Publié le 16 janvier 2009 à 18:08 par R.B

Dans la capitale iséroise, le derby entre Grenoblois et Lyonnais suscitent avant tout des doutes en ce début de phase retour. Les Champions de France et leaders sont menacés par des poursuivants sur leurs talons… le promu est engagé sur la longue route du maintien…

6 points lors des 6 derniers matchs, tel est le bilan des 2 formations. Trop peu pour viser un 8ème titre de rang de champion ; trop peu pour assurer à coup sûr son maintien. 3 buts marqués pour les partenaires de Juninho dans ces 6 rencontres, 2 pour ceux de Wimbée ? Insuffisant pour faire la différence ! Il y a en ce moment des similitudes entre les 2 voisins qui comptent une infirmerie bien garnie : Clerc, Réveillère, Bodmer, Govou, Mensah… Fabio Santos, chez les Olympiens ; Mainfroi, Dja Djedje (?), Robin, Moreira, Touré pour les Dauphinois.

Si Grenoble a profité d’un très bon début de saison, 13 points en 7 matchs soit quasiment la moitié de ses points après 20 journées, pour prendre de la distance avec la zone rouge, le rythme s’est considérablement ralenti et confine désormais avec celui d’un relégable potentiel. Bâti en grande partie sur l’expérience de grognards, ce groupe manque cruellement de réalisme offensif, 4 buts chez lui, à moins qu’il ne trouve la perle rare lors du mercato; il fait preuve, en revanche, d'une belle solidarité, d'une grande solidité que certains comparent à du non jeu. Ce collectif reste forcément en vigilance permanente pour atteindre son quota points du maintien. Il sera forcément motivé face à l'exemple français des années 2 000, d'autant que les anciens lyonnais Paillot, Flachez, Courtois seront sur la feuille match.

L’OL a lui aussi des soucis de réalisme, d’efficacité. Il a aussi des problèmes pour imposer, le plus souvent son jeu. Il doit encore faire face à une incroyable malchance qui remplit l’infirmerie. En attendant les résultats du mercato, le septuple champion de France doit réagir en champion. Trop approximatif face à Lorient pour prendre les 3 points, on attend, malgré les derniers pépins, un tout autre visage au Stade des Alpes. Il n’y aura plus l’excuse recevable du match de reprise. Et puis Bordeaux guette un nouveau faux pas ; Rennes, l’OM, Toulouse, le PSG en font de même. L’OL semble une proie plus accessible.

Claude Puel devra composer sans Govou ni Mensah ; sans Fred, aussi. Heureusement, Juninho sera de retour. Quel schéma de jeu au départ ? 2 récupérateurs ? 1 seul ? 2 attaquants ?1 seul avec un joueur positionné juste derrière ? A la limite peu importe, pourvu qu’il y ait la réussite au bout. Amoindri, patraque, bousculé, cet OL n’a pas perdu ses qualités de compétiteur dans la difficulté. A lui de le montrer, une fois encore, à 100kms de chez lui, face à ce promu à l'attaque famélique. Il remettrait du sourire sur le visage des supporters et rassurerait. En un mot, l'OL quitterait le Stade des Alpes en laissant un peu... celui des interrogations.
Sur le même thème