masculins / stage Tunisie

Un dimanche après-midi...

Publié le 03 janvier 2009 à 18:04 par R.B

Après la double ration du matin, les Lyonnais ont eu droit à une bonne séance sur le terrain... Pendant ce temps le Club Africain s'entrainait sur ses installations...

Stage en TunisieA 15h 15, le groupe lyonnais a chaussé les crampons. Le ballon était de retour avec de nombreux exercices de conservation. Le plaisir de toucher ce ballon était évident. Certains se sont même offert quelques "sucreries" techniques. Pendant ce temps, Jo Bats faisaient bosser "ses trois poulets" sur un autre terrain. Un entrainement suivi par l'ancien joueur niçois et brestois Gérard Buscher, aujourd'hui entraineur d'un club de D1 tunisienne. L'ancien avant centre retrouvant avec plaisir Ederson, Lloris ou encore Claude Puel. Le championnat tunisien qui s'offre une trêve de plusieurs semaines en raison de la CAN. Ce championnat reprendra le 10 février. Gérard s'est longuement entretenu avec Bernard Lacombe, qui avait été voir le matin avec Georges Prost des rencontres de jeunes, parlant notamment de cette équipe du Club Africain contre qui il a perdu 1 à 0 en championnat.

Avant l'entrainement des Lyonnais, direction les installations du Club Africain pour rencontrer Pierre Lechantre, l'entraineur, et un défenseur franco-tunisien, Mohamed Bachtobji, qui a joué en France à Nancy et au PSG. "C'est sympa de retrouver un club français et l'OL en particulier. Je connais bien le football français. Quand j'étais en France, l'OL commençait à monter en puissance. Ce sera un honneur de jouer contre cette équipe dans le cadre des 90 ans de notre club. Un match important pour le club, pour les Tunisiens. J'espère que ce sera une belle fête avec un bon match et le résultat". Ce natif du Jura a parlé ensuite de l'engouement lié à son club. "C'est inimaginable, incroyable. Il y a des Clubistes dans le monde entier. L'ambiance au stade? Je n'ai jamais connu cela".

Stage en TunisieCe match contre l'OL est aussi une occasion de se montrer. "Ce sera intéressant de se tester, de voir où on en est face à Lisandro, Govou... Je vais me resituer. Quand j'étais au PSG, j'ai cotoyé Heinze, Ronaldinho, Cristobal... C'est certain que nous n'allons pas regarder jouer les Lyonnais. A l'OL, j'aime bien Lisandro, Cris, Boumsong..." Et pense-t-il revenir en France? "Pourquoi pas. La France me manque. Je viens juste de rentrer du Jura. J'ai de la famille à St-Priest, à Villeurbane".

 

Avant d'aller diriger l'entrainement, Pierre Lechantre s'est arrêté gentiment devant les médias français. Comment considére-t-il ce match de mercredi? "C'est un match de gala face à une équipe dont la réputation n'est plus à faire. Il nous manquera nos cinq internationaux tunisiens qui sont en stage à Dubaï avec l'équipe nationale qui prépare la CAN. On va faire une bonne revue d'effectif comme l'OL, je crois. Je vais donc faire jouer quelques gamins. Il y aura du monde au stade. Ici, l'engouement est extraordinaire. Cela me change du Qatar, où tu pouvais compter les spectateurs dans les stades pendant les matchs!"L'ancien sochalien, notamment, dont le papa a été international suit la L1. "Bien sûr. Je viens de revoir par exemple sur OLTV le match OL - OM. Je suis un supporter de l'OL. Alors je suis un peu frustré en ce moment quand je vois les résultats du club. Lors des dernières saisons, cette équipe avait un style bien à elle. Tout était huilé. Il y avait des garçons que je connaissais comme Diarra, puisque j'ai entrainé la sélection du Mali.  Ou encore Keita qui a joué au Qatar. Après, il y a des joueurs qui sont partis. D'autres sont arrivés..."

Stage en TunisieEt quelle est son oeil sur le football tunisien? "Il y a deux à trois grosses équipes dans le championnat. Nous serions, en France,  une bonne équipe du haut de tableau de L2. Les joueurs tunisiens sont souvent des manieurs de ballon. Ils sont ce côté africain. Mais, il y a aussi des manques au niveau de l'efficacité, dans certains gestes..." Il est temps de retrouver son groupe après avoir réconté une anecdote. "En lever de reideau de la finale de Coupe de France remportée par l'OL face à Sochaux, j'ai disputé la finale du concours du jeune footballeur. J'ai fini 9ème... loin derrière le vainqueur... Serge Chiesa".

Sur le même thème