feminines / Le coin des filles

Un doublé pour les Poupées !

Publié le 03 juin 2008 à 19:20 par AT

Il fait beau en cette fin d’après-midi dans le Nord de Paris. Aux abords d’un stade de France qui attend ses Bleus, une Coupe trône. Une coupe que 22 filles vont se disputer, comme les garçons, entre l’OL et le PSG. Une finale pour un doublé… ça sent le déjà vu côté Lyonnais.

Mais pour ces championnes de France, ce serait une première Coupe, un premier Challenge, elles qui ont connu toutes les finales sans succès encore. Elles devront compter sur un nouveau déplacement, après avoir joué toutes leurs rencontres à l’extérieur dans cette compétition, et affronter des Parisiennes presque à domicile dans cette belle enceinte du Stade de France.

Le coup d’envoi est donné par le PSG, qui va tout de suite vers l’avant et gêne bien les Lyonnaises. Elles mettent quelques minutes avant de prendre possession du match. Les incursions lyonnaises sont timides jusqu'à la 8ème minute de jeu et ce coup franc de Sonia Bompastor, bien tiré, que la capitaine parisienne, Delannoy, doit sauver (de la main ?) pour éviter une reprise cadrée.

Il manque quelques petites choses dans cette équipe lyonnaise, quelques ajustements, de la rapidité, peut être de l’assurance pour se lancer plus dangereusement à l’attaque. Après le quart d’heure de jeu, surprise ! Une passe en retrait a priori anodine de la défense parisienne manque de tromper la gardienne du PSG ! Sauvetage sur la ligne…

Les Lyonnaises restent bien présentes, mais sont encore hésitantes, ne jouent pas encore assez directement devant les buts. La défense parisienne presse haut, gêne la progression de l’attaque emmenée par Louisa, Hoda et leurs consoeurs. Malgré quelques incursions parisiennes, les championnes de France ne lâchent rien. Pour preuve ce coup franc obtenu par Shirley Cruz, un bon coup franc pour Louisa Necib, repoussé par le mur. Sur une faute parisienne, le ballon est repoussé de la main, Sonia Bompastor, en bonne capitaine tente sa chance. Sa frappe cadrée trouve les bras de la gardienne. Les Lyonnaises montent d’un cran en cette fin de première période. Les centres de Louisa ne donnent encore rien, mais les championnes de France s’installent dans ce camp parisien.

[IMG43208#R]Peu en confiance, depuis son « presque raté », la gardienne parisienne arrive tout de même a garder sa cage inviolée. La maitrise du ballon devient clairement lyonnaise, les quelques tentatives parisiennes restent sans grand danger. A la demi-heure de jeu, c’est le poteau qui trouve la trajectoire d’une frappe d’Hoda Lattaf ! C’est rageant, mais le ballon semble se rapprocher des buts parisiens !

Le PSG souffre, à l’image de la fable, il plie mais ne rompt pas…
Quoi que… Dans la dernière minute de cette première mi-temps, Elodie Thomis pénètre dans la défense parisienne, elle glisse ? Les supporters lyonnais présents croient au penalty. Mais non ! Après un dernier corner, un dernier cafouillage dans la surface, un contre parisien qui ne donne rien, l’arbitre renvoie les 22 filles aux vestiaires.

Que retenir de cette première mi-temps ?
Le lieu magique ? La grâce de Louisa ? L’envie de Sonia ? Les contrôles d’Hoda ?
Assurément quelques hésitations, mais l’espoir de voir enfin de concrétiser la bonne domination des championnes de France lors de la seconde période. Et on se dit qu’avec quelques ajustements, qu’avec un peu plus d’application, ça devrait le faire !

[IMG43207#L]La deuxième période débute sans Delannoy, la capitaine parisienne. Après un premier corner pour l’OL, une tentative de Camille Abily, l’OL persiste dans l’axe et la défense parisienne repousse tous les assauts.
Que manque-t-il à cet OL dominant pour faire entrer le ballon au fond des filets ?

Katia, Sandrine Brétigny s’échauffent déjà, peut être pour muscler cette attaque. C’est ce moment que choisit Shirley Cruz (51e) pour marquer son 4ème but de la compétition. Cafouillage, pagaille ! Les Lyonnaises n’osent pas, leurs tentatives sont avortées, repoussées… Mais la jeune costaricienne tire, et libère ses coéquipières ! La défense parisienne qui avait bien résisté jusque là a pris un petit coup sur la tête. Les attaques semblent maintenant plus fluides, plus sures. Et Shirley manque de doubler la mise quelques minutes plus tard. Tout comme Sandrine Dusang, qui s’élève pour reprendre un coup franc de Sonia Bompastor et dont la belle tête ne rentre pas ! C’est sans compter sur Louisa Necib (58e) qui ne flanche pas dans son duel face à la gardienne, reprenant un premier tir d’Elodie Thomis.
On a atteint l’heure de jeu et les championnes de France mènent 2-0.

Le PSG tente par Laure Bouleau de reprendre pied dans cette finale. Laura Georges est à la couverture, toute comme la défense lyonnaise, qui a un faux air de défense de l’Equipe de France ! La suite retrouve des airs de première période : des attaques lyonnaises, une défense parisienne solide… Malgré tout, les joueuses de la capitale ne comptent pas capituler sans se battre. Elles alertent par moment la défense lyonnaise, alors qu’il faut encore tenir une vingtaine de minutes. La bataille du milieu de terrain se fait plus présente, les jambes commençant à être lourdes. Mais c’est toujours cet OL qui domine : Camille Abily centre, Louisa Necib tente, Hoda Lattaf trouve les petits filets… Katia va venir soulager les Lyonnaises, remplaçant Elodie Thomis, native de Colombes, qui aura beaucoup donné dans cette rencontre.

[IMG43209#R]Elles ne laissent rien passer les joueuses de Farid Benstiti, elles la veulent cette coupe qui leur tend les bras, qui les attend juchée sur une table en bord de terrain. Sous les yeux de Francis Lalanne, les Lyonnaises s’approchent de leur doublé à elles. Un doublé qui se rapproche encore à la 78ème minute avec un but de Camille Abily (77e) sur un centre de sa capitaine Sonia Bompastor. 3-0 à 10 minutes de la fin, le président Jean-Michel Aulas, présent dans les tribunes, peut commencer à sourire, lui qui insuffle cet élan au foot féminin dans son club. Sandrine Brétigny entre à 10 minutes de la fin. Meilleure buteuse du championnat, elle peut elle aussi apporter sa pierre à l’édifice du Challenge, son but à la finale. Et dès son arrivée, elle tente une frappe instantanée qui aurait pu faire mouche.

Alix Faye-Chellali remplace Louisa Necib, buteuse elle aussi, applaudie par la délégation lyonnaise. Sandrine Dusang fait les frais de cette fin de rencontre où l’envie des Parisiennes prend le pas, où les gestes sont moins précis. Le quatrième but sera refusé, hors jeu de Sandrine Brétigny. Quel dommage pour la seule rescapée du FCL ! Une dernière frappe de Sonia Bompastor… Une autre parisienne… Un dernier corner… Les jambes se font de plus en plus lourdes, les attaques moins décisives, à mesure que les gradins du Stade de France s’emplissent.

Elles vont enfin la soulever cette Coupe, qui a échappé à Lyon depuis l’intégration du FCL à l’Olympique Lyonnais. Les coéquipières de Sonia Bompastor, restées dans les tribunes s’approchent de la pelouse pour partager ce grand moment avec l’équipe, le staff. Les yeux brillent sur le banc… c’est le coup de sifflet final ! Elles aussi elles l’ont fait !

Bravo les Poupées !
Et merci les filles pour cette belle saison à vous aussi !

[IMG43210#C]

[IMG42488#C]
Sur le même thème