masculins / OL - Ajaccio J-2

Un groupe de 17 pour la venue d'Ajaccio

Publié le 06 mai 2005 à 12:41 par R.B

[IMG4968L]<b>Paul Le Guen</b> a déjà annoncé son groupe pour la venue d'Ajaccio. « J'ai retenu 17 joueurs. C'est le même que pour le déplacement à Auxerre, mais je laisse <b>Karim Benzema</b> à la disposition de la CFA et j'ai appelé <b>Bergougnoux</b> et <b>Diatta</b>. Pourquoi 17 joueurs ? Parce que Jérémy Berthod a souffert cette semaine de son talon d'achille et parce que 17… c'est bien pour préparer Ajaccio ». <b>Le groupe</b> : Coupet, Puydebois – Réveillère, Cris, Cacapa, Diatta, Abidal, Berthod, Clément, Juninho, Diarra, Essien, Govou, Wiltord, Nilmar, Malouda, Bergougnoux.

48h avant une rencontre, les Lyonnais ont carte blanche pour l'entraînement. Au menu, au choix, soins, travail en salle, frappes devant le but avec notamment des coups francs, tennis ballon. Le tout dans la bonne humeur qui sied à une fin de saison bientôt couronnée par un nouveau titre de champion de France. Paul Le Guen a déjà annoncé son groupe pour la venue d'Ajaccio. « J'ai retenu 17 joueurs. C'est le même que pour le déplacement à Auxerre, mais je laisse Karim Benzema à la disposition de la CFA et j'ai appelé Bergougnoux et Diatta. Pourquoi 17 joueurs ? Parce que Jérémy Berthod a souffert cette semaine de son talon d'achille et parce que 17… c'est bien pour préparer Ajaccio ».



Le groupe :



Coupet, Puydebois – Réveillère, Cris, Cacapa, Diatta, Abidal, Berthod, Clément, Juninho, Diarra, Essien, Govou, Wiltord, Nilmar, Malouda, Bergougnoux.



Jérémy Berthod :



«Cela va mieux ; je suis prêt à répondre présent pour dimanche soir. J'avais un début de tendinite. J'ai fait faire des semelles orthopédiques pour me soulager à l'avenir. Bien sûr que tu as envie d'être dans le groupe, sur le terrain ou sur le banc, pour ce match contre Ajaccio. Cela pourrait être un moment fort de ma carrière et de l'OL. Ce ne sera pas mon premier titre, mais on ne se lasse pas de ce genre de trophée. Champion sans jouer ? Oui, pourquoi pas ; mais ce serait mieux de l'être sur le terrain pour nous, pour notre public. Ajaccio ? Le contexte est toujours particulier à Ajaccio. Le terrain n'est pas terrible… les Corses nous avaient bougés au match aller. Depuis, ils ont eu des résultats, même s'ils ne sont pas sauvés ; ils constituent un bon groupe et possèdent un coach passionné. Il faudra faire attention ».



Anthony Réveillère :



Le cheveu un peu plus long que par le passé, « Antho les yeux bleus » était souriant en sortant des vestiaires. Alors Anthony ce titre ? « On verra de quelle manière. On va suivre les résultats de samedi. Si on est champions, on fêtera cela avec modération. Ce serait mieux, mais certainement mieux en jouant et plus sympa pour nos supporters. Pour l'instant, on ne pense pas à ce qui peut se produire. On a envie tout simplement de se faire plaisir en cette fin de championnat. Pour ce match contre les Corses, nous nous sommes bien préparés ; nous voulons tout donner ».



Un mot sur Ajaccio ? « A l'aller, cela n'avait pas été facile. Ajaccio est une bonne équipe qui a encore besoin de points pour assurer son maintien. Elle va venir pour défendre et jouer le contre. Il faudra rester vigilant. Courbis ? Quand tu joues, tu fais attention aux 11 gars que tu as en face. On se doit d'être supérieur à ce groupe. Pour moi, ce sera certes un peu particulier avec la présence de mon futur beau-frère en face (Cyril Chapuis). Mais, ce sera plus particulier pour les familles. On va l'empêcher de marquer… ».



Anthony a réalisé une très bonne saison, d'un niveau supérieur à la précédente. Il en convient. « J'ai fait de bonnes performances ; j'ai surtout été plus régulier. Je savoure pour moi et pour l'équipe… et je n'ai pas envie de m'arrêter là ». Comment explique-t-il ses progrès ? « J'ai pris conscience d'un certain nombre de choses ; j'avais une revanche à prendre par rapport à la saison dernière ; physiquement, je me suis senti bien, mis à part mon bobo à la cheville ; j'avais confiance en moi, car je savais ce que je pouvais faire... ». Et pour conclure ? « Je suis bien à Lyon ; je suis bien à l'OL. J'ai envie d'entrer dans l'histoire du foot français avec l'OL en remportant un cinquième titre de rang. Ce qui sera très difficile ».



R.B

Sur le même thème