masculins / Real - OL

Un mardi à Madrid

Publié le 16 mars 2011 à 01:35 par R.B

Conférence de presse… entrainement… et rencontres avec notamment celle d’un ancien lyonnais aujourd’hui madrilène… A retrouver ce mercredi matin sur OLTV…

La conférence de presse de Delgado et Claude Puel n’a pas révélé de choses extraordinaires. Ce sera un match ouvert avec certainement des rebondissements… L’OL a plusieurs cordes à son arc pour obtenir la qualification… Dans la foulée, place à la remarquable pelouse de Santiago Bernabeu pour un dernier entrainement standard : tours de terrain à allure modérée, exercices plus rythmés, toro et jeux avec des joueurs concentrés et ayant envie de montrer qu’ils voulaient jouer. Gourcuff, Cissokho, Cris semblant en parfait état de marche.

A 19h tout le monde avait rejoint les vestiaires pour la douche avant de regagner l’hôtel. Dans les couloirs du stade, c’est le moment de discuter ou de capter de belles scènes de vie. « C’est toujours impressionnant de venir joueur dans ce stade mythique contre un club mythique. Nous avons à coeur de faire un bon match et d’obtenir la qualification comme la saison dernière. Ce sera difficile. Le Real a de nouveaux joueurs et un entraineur différent… ». Maxime Gonalons exprime un sentiment que l’on a souvent entendu depuis quelques jours

Un peu plus loin, une silhouette connue… celle de Karim Benzema. Il vient d’arriver au stade pour partir à la mise au vert. « Je croyais que l’OL était déjà parti. Cela me fait plaisir de revoir des têtes connues comme Abdel. Je suis venu faire un petit coucou. J’ai hâte que le match commence. Ce sera spécial. Je pense que l’on va assister à un très beau match en souhaitant que le Real se qualifie… ». Un Karim souriant, aminci. Le président Jean-Michel Aulas le complimente et lui dit : « je suis content de te voir ici près des vestiaires plutôt que sur le terrain… ». Claude Puel arrive et lui balance un grande claque à lui démonter l’épaule avant de lui dire en rigolant: «tu ne vas pas commencer à nous emmer… ».

En sortant du stade, on tombe sur les autres joueurs madrilènes qui arrivent au rendez-vous de la mise au vert. Les joueurs stoppent leurs voitures… ils descendent… et leurs véhicules sont garés par des personnes du club. Ronaldo semble moins costaud qu’à la télé… Adebayor se marre avec un pote… Xavi Alosno salue amicalement ceux qu’il croise… Et nous, on se fait chasser parce que l’on filme ces scènes réservées à priori à la chaine du club.

22h ou presque, l’heure de diner. Direction les Halles bondées dans le taxi de Raul, un chauffeur plutôt approximatif! Impossible de trouver la moindre place. C'est le royaume des tapas, des discussions animées, du plaisir d'être ensemble. Il y aura bien un restaurant dans le coin pour accueillir une équipe affamée de Jamon, patatas...y autros spécialités locales en suivant d’un œil plus ou moins attentif la qualification sur le fil de l’Inter face au Bayern qui ravira quatre italiens démonstratifs. Le match semble encore loin et pourtant en regardant la montre, il s’est diablement rapproché. Retour aux Halles moins bondées, mais toujours aussi vivantes. On croise des copains. On prend le temps du partage. Une gentille excitée monte sur une table... C'est un peu de vie à l'Espagnol.

Il est tard... ou tôt. Cette veille de match sympathique nous a mis de très bonne humeur... Le signe... d'un nouvel esploit?

Sur le même thème