masculins / OL - PSG

Un match capital

Publié le 12 mai 2013 à 10:00 par SC

La capitale du football français de 2002 à 2008 reçoit ce dimanche soir, dans un match au sommet, Paris, qui court depuis 1994 après le 3ème sacre de son histoire...L'OL veut quant à lui renouer avec ses épopées en Ligue des Champions...

"Il nous reste un match à gagner, on espère décrocher le titre à Lyon ». La citation est courte mais pas besoin de bien plus pour comprendre…Carlo Ancelotti veut montrer l’état d’esprit et l’ambition avec lesquels les parisiens vont fouler la pelouse de Gerland. Ce n’est sûrement pas ses joueurs qui le contrediront, et moins encore leurs supporters, qui doivent toujours avoir ce souvenir amer des deux titres de l’OL célébrés dans la capitale. En 2004, les lyonnais, tout fraîchement auréolés avaient fêté leur titre dans les rues parisiennes puis dans l’antre et les tribunes du PSG. Rebelote en 2006, avec, malgré la défaite, une cinquième couronne au Parc des princes…lyonnais. Une victoire et Paris sera champion à Gerland, la meilleure des façons de lever l’affront. Aux parisiens de réécrire l’Histoire…en leur faveur.

Mais les leaders du championnat auront fort à faire s'ils veulent voir s'inscrire dès dimanche une nouvelle ligne dans leur palmarès. Gerland est un stade qui ne leur réussit pas jusque-là...une seule victoire sur les 20 dernières années, c'était en 2005. Aux lyonnais de continuer cette belle série pour éviter qu'une forteresse quasi imprenable pour le PSG ne devienne une terre de sacre.

Pour cela, Rémi Garde pourra compter sur la totalité de son effectif, excepté une absence de Vercoutre qui pourrait s'avérer préjudiciable en termes d'expérience et de détermination dans des moments aussi décisifs que ce match. Mais, cette équipe a du caractère. Du caractère...Gomis en a. Il l'a démontré avec son entrée gagnante à Nancy ou lors des trois derniers OL - PSG durant lesquels il a chaque fois trouvé la faille. La clé offensive pour forcer le verrou parisien ? L'entraineur lyonnais reconduira-t-il son équipe de départ de la dernière sortie ou privilégiera-t-il l'efficacité de celle du retour des vestiaires ?

Une chose est sûre, il faudra des joueurs de l'OL au meilleur de leur forme et en pleine confiance pour espérer accrocher une équipe parisienne, qui même privée de Verratti, Sirigu et Silva, tous trois suspendus, aura de nombreux autres atouts à faire valoir. Surtout si près d'une récompense suprême si longtemps convoitée..en vain. Chacun ses forces, chacun ses objectifs, mais une volonté commune d'être victorieux.

A l'image du feu d'artifice de buts de l'année dernière avec un 4 à 4, le spectacle devrait être au rendez-vous à Gerland pour ce match capital... en espérant que les Gones gâchent quelque peu la fête de ses hôtes, et fassent un pas de plus, un pas peut-être décisif, vers la Coupe aux grandes oreilles...

Sur le même thème