masculins / Octobre

Un match, un but, un jeune, un arrêt et une barre

Publié le 05 novembre 2010 à 16:26 par DC

En ce début du mois de novembre, retour sur les hommes et les faits de matches qui ont marqué le mois d’octobre de l’OL.

Un match : OL - Lille

L’OL reprend son souffle après la trêve internationale. Reste à confirmer ce regain de forme pour l’OL, face aux cousins lillois, de Rudy Garcia. A l’arrivée, les « guerriers » de Claude Puel ne déçoivent pas, et s’imposent face à un adversaire coriace, lui aussi prétendant au titre de champion. Merci à Licha, qui marque deux buts ce soir-là, et signe son retour en grâce. A Yoann Gourcuff aussi, qui a inscrit son premier but sous les couleurs lyonnaises, à Gerland. Sans oublier le public, qui a soutenu sans relâche son équipe, malgré un classement plus que décevant.



Un but : Jimmy Briand pour le 3-2 face à Nancy

Tous les buts sont importants, celui-là l’est encore plus. Alors que l’OL mène tranquillement 2-0 au Stade Marcel Picot, le ciel tombe à nouveau sur la tête des Lyonnais. Nancy revient puis égalise à la 70° minute par Julien Féret. Avant que Jimmy Briand ne vienne sauver les siens, aidé par une mauvaise sortir du gardien lorrain. La chance tourne, et l’OL se donne de l’air en ce début du mois d’octobre. Grâce à l’homme en forme du moment, Jimmy Briand, arrivé seulement trois mois auparavant, et déjà décisif.



Un jeune : Alexandre Lacazette


Si Jimmy Briand a été nommé joueur du mois d’octobre de l’OL par les internautes, le meilleur jeune a sans douté été Alex Lacazette. Toujours disponible quand Claude Puel a besoin de lui, l’ancien pensionnaire du groupe Pros 2 impressionne. En une semaine, il a donné la victoire aux Lyonnais face à Sochaux (le week-end dernier, 2-1), puis a délivré deux passes décisives à Benfica. Ce qui a permis à l’OL de revenir à 4-3 dans ce match et accessoirement, de repasser devant le club lisboète à la différence de buts particulière.



Un arrêt : Hugo Lloris face à Ryad Boudebouz contre Sochaux


L’OL piétine lors des 30 premières minutes, et Sochaux n’hésite pas à partir en contre. Ryad Boudebouz joue les funambules côté droit, il élimine Kim Källström, se recentre dans la surface et décoche une frappe du gauche à quelques centimètres du sol (29°). Hugo Lloris se détend tel un félin et détourne d’une main ferme le tir tendu du Sochalien. Un arrêt décisif puisque sur l’action suivante, l’OL part en contre-attaque après une bonne conservation de Bafé Gomis. Yoann Gourcuff s’en va et lance Michel Bastos à droite. Le brésilien se recentre, comme Boudebouz plus tôt, et fait mouche avec une frappe dans le petit filet. Merci Hugo !


Une barre : Jérémy Pied face à Paris

Les matches de Coupe sont bien souvent le théâtre d’oppositions très enlevées, avec beaucoup d’occasions franches. Cette rencontre face au Paris SG ne déroge pas à la règle. Alors que l’OL mène 1-0 et tente de tuer le suspens, Jérémy Pied hérite du ballon à 35 mètres. Il s’avance et décide de frapper. Il envoie donc un missile… sur la barre transversale malheureusement (80°). Grégory Coupet était battu, l’OL pouvait se mettre à l’abri. Il n’en est rien, le PSG s’imposera 2 buts à 1 après prolongations, et deux réalisations des anciens lyonnais Mathieu Bodmer (86°) et Ludo Giuly (101°).