masculins / Bilan saison

Un nul 4 à 4… inoubliable !

Publié le 27 mai 2012 à 11:40 par R.B

Parmi les 58 matchs disputés par le septuple champion de France, quelques-uns ont marqué les esprits, mais difficile de lutter avec ce fameux match nul face au PSG…

Oublions le couac à Nicosie, la défaite en finale de la Coupe de la Ligue face à l’OM… et des approximations en championnat… Avec le temps, cela ne sert à rien de se faire du mal.

Restons dans le beau comme ce match du 25 janvier 2012 à Gerland face au PSG. Un match XXXL avec 8 buts pour un 4 à 4 final et un scénario de folie. Le PSG qui ouvre le score… l’OL qui inscrit trois buts en six minutes de la 34ème à la 40ème et qui concède un penalty dans les arrêts de jeu de la première période. L'OL qu’ s’échappe de nouveau (57ème) avant que Cissokho ne marque contre son camp. L’OL mène 4 à 3… le PSG domine, pousse pour égaliser. Le gardien Sirigu monte sur les dernières phases de jeu. Et sur un ballon mal dégagé, Hoarau s’envole au-dessus de B. Koné pour tromper de la tête Hugo Lloris… Le PSG égalise à la 94ème minute ! Du grand, du très spectacle et de la polémique sur le temps additionnel…

Dans la vitrine aux souvenirs, le fameux 7 à 1 à Zagreb. Ce 17 décembre 2011, l’OL réalise l’exploit inimaginable de se qualifier en atomisant le Dinamo Zagreb et en bénéficiant du succès du Real Madrid à l’Ajax Amsterdam… en rappelant qu’il y avait un à un à la mi-temps. Il y a eu cette 1/2 finale de Coupe de la Ligue à Lorient avec un scénario incroyable. L’OL mené 2 à 0 égalise à la 94ème et s’impose en prolongation. Il y a encore la belle victoire lors du derby à Gerland. Une première période plutôt à l’avantage des Verts. En début de seconde mi-temps, l’OL est réduit à 10 après l’expulsion de Dabo. A 10 contre 11, l’OL prend les choses en main et marque deux fois dans les 10 dernières minutes. Superbe. Comme cet OL – MHSC du 27 août 2011. Les remplaçants lyonnais Pjanic et Pied sont les buteurs… Bedimo réduit le score dans le temps additionnel… Le MHSC avec un très grand Giroud méritait certainement mieux, mais Hugo Lloris a été majestueux. Seul ombre à ce spectacle, la grave blessure de Lisandro qui sera absent près de trois mois.

  Il y eut aussi ce match au Parc des Princes en 1/4 de finale de la Coupe de France. Un OL solidaire, hyper réaliste avec un superbe Lloris face à un PSG qui a eu de très nombreuses occasions de faire la différence. Un autre très bon moment ? Le match aller face au Rubin Kazan. Du spectacle, un succès 3 à 1 important avant le match retour en Russie et dans l’optique d’une 12ème participation de rang à la phase de poules de la LDC… dans le sillage d’un intenable Bastos.

Sur le même thème