masculins / OL - Rubin Kazan 3-1

Un pas de fait

Publié le 16 août 2011 à 22:45

Menés rapidement à la marque les Lyonnais ont inversé la tendance en prenant deux buts d'avance avant le match retour à Kazan.

Le parfum de la coupe d’Europe était de retour à Gerland pour ce match aller du tour préliminaire de la Ligue des Champions. La chaleur régnait sur la pelouse ainsi que dans les travées du stade.

Les Russes s’installèrent rapidement dans le camp olympien. Sur le second corner frappé par Kazan, Dyadyun s’éleva plus haut que tout le monde pour surgir et mettre la ballon hors de portée d’Hugo Lloris (3e). Très enthousiastes, les supporters de Gerland  se seraient bien passés de cette entame de match catastrophique. Malgré tout, ceux-ci donnèrent encore lus de la voix. Sur coup franc, Michel Bastos fut tout près d’égaliser mais sa tentative fila à quelques millimètres du poteau de Ryzhikov. Les Gones égalisèrent quelques minutes plus tard grâce à Bafé Gomis qui reprenait de volée un centre parfait de Michel Bastos (10e). Lisandro et ses coéquipiers appuyaient sur l’accélérateur. L’Argentin se créa d’ailleurs une belle occasion sur un centre de Bastos mal renvoyé par la défense (14e). Après une grosse entame de rencontre, les Russes se montraient de plus en plus fébriles. Les joueurs de Kurban Berdyev se montraient essentiellement sur coups de pied arrêtés L’intensité baissa d’un ton à la demi-heure de jeu. Les 22 acteurs avaient beaucoup donnés jusque là. Briand bénéficia d’un long ballon pour lober le portier russe mais celui-ci trouva le moyen de sauver sur sa ligne de but (34e). L’OL doubla la mise encore grâce à Bafé Gomis qui, servi par Lisandro, trompa le gardien d’un centre-tir légèrement détourné (40e). Après un début poussif les gones ont parfaitement réagi en mettant le feu dans la défense adverse et en prenant l’avantage.

A l’image de la première période, ce sont les visiteurs qui entamèrent mieux le second acte. Les Lyonnais ne s’en laissèrent pas compter et Bastos obligea le portier russe à se détendre en deux fois sur un centre fuyant (50e). Touché, Aly Cissokho laissa sa place à Miralem Pjanic (51e). Michel Bastos recula au poste de latéral gauche.  Hugo Lloris fut sollicité sur un tir lointain de Karadeniz qui prenait le chemin de la lucarne. L’OL se rapprochait du break sur deux occasions mais l’arrière-garde russe tenait bon. C’est sur corner que les Gones enfoncèrent le clou grâce à Jimmy Briand qui dévia le cuir au premier poteau (71e). Avec deux buts d’avance les Lyonnais pouvaient un peu voir venir et gérer davantage leurs efforts. Quelques minutes plus tard une contre-attaque incroyable à trois Lyonnais face au seul gardien russe fut malheureusement manquée (81e). Hugo Lloris fut obligé de sortir le grand jeu dans les ultimes minutes afin que l’OL ne voit pas Kazan revenir à la marque. Le score ne bougea plus. Les Lyonnais ont fait un pas vers la qualification pour la Ligue des Champions.

Sur le même thème