masculins / OL - Toulouse J-1

Un peu plus près du titre... avant Milan

Publié le 24 mars 2006 à 17:30 par R.B

L’OL touche bientôt au but essentiel de sa saison : le cinquième titre de rang. Le TFC lambine sérieusement pour assurer son maintien, même si avec 10 points d’avance sur le 18ème, cela ne devrait pas poser de problèmes essentiels. Une fin de saison diamétralement opposée.

Ces Toulousains n’ont plus que 7 matchs de championnat pour boucler une saison décevante. Le recrutement de l’été dernier annonçait un tout autre scénario. Une 15ème place au classement avec la 13ème attaque et la 14ème défense de L1 ; un premier buteur, Moreira, à 7 unités, il n’y a quasiment rien à retenir de ce crû toulousain, privé jusqu’ à la fin de saison de Revault, Sireix et Congré. Les Hauts Garonnais n’ont plus gagné depuis le déplacement à St-Etienne (3 à 1 ; ils restent sur 3 nuls et 3 défaites ; 3 buts inscrits et 8 encaissés. « On va essayer de faire le même coup que Lille et Rennes ; mais un match nul serait déjà un bon résultat. L’OL, c’est une grande équipe. A Gerland, j’ai rarement réussi que ce soit avec Lens ou avec Toulouse. L’OL est au dessus de lot ; cette équipe n’a pas de point de faible ». Le capitaine Moreira est admiratif et lucide. Pour l’ancien lyonnais Bergougnoux, les propos sont quasiment identiques. « L’OL frôle la perfection. Il va jouer sans penser au Milan. Nous, pour obtenir un résultat, nous sommes condamnés à faire un match parfait. » En espérant que ce match parfait ne rimera pas avec des intentions de tout bloquer. Bergougnoux, remplaçant ces dernières semaines, voudra bien évidemment se mettre en évidence sur une pelouse où il avait réussi quelques belles sorties olympiennes et 2 ou 3 buts inoubliables comme celui inscrit face à Metz.

Pour les Lyonnais, tout est différent. Encore en lice sur 3 tableaux, ils voient arriver l’heure des récompenses. Et ce cinquième titre de champion de France de rang semble le plus proche des autres trophées. Entre une qualification en Coupe de France et le quart de finale aller de la Champions League, la volonté sera d’enfoncer un peu plus le clou de leur domination hexagonale. Müller, Diara , Carew, Wiltord, Abidal, Clerc et Malouda se sont reposés mardi soir. Réveillère et Cacapa sont revenus à la compétition. A l’exception de Berthod et de Monsoreau, Gérard Houllier peut donc choisir à sa guise pour la venue des Violets en ayant déjà décidé de laisser Ben Arfa et Benzema à disposition de la Gambardella. Le coach olympien va-t-il composer son onze de départ en fonction de la réception des Milanais ? « J’ai mes équipes en tête à 80/90%. Vous imaginez bien que ceux qui se sont reposés mardi soir, ne vont pas en faire autant ce samedi. Et j’aime bien que les joueurs enchaînent les rencontres groupées. Ce discours ne vaut pas Juninho qui sera suspendu pour la venue de Milan… ».

[IMG40362#R]Le discours est très clair. Totalement ou en grande partie, les 7 joueurs qui n’ont pas participé au match de Coupe de France devraient débuter. Mis à part Clément, Diatta, Réveillère et Benzema sur d’autres terrains, d’autres devraient se retrouver sur le banc. Si Müller revient au coup d’envoi, il y aura un choix à faire entre Cacapa, qui a besoin de jouer, et Cris, qui n’a pas soufflé depuis sa sortie au PSV Eindhoven en raison de son nez cassé. Ce gars là n’a manqué pour l’instant que 20 minutes contre Nantes le 17 février 2006 ; les 120 de Coupe de la Ligue au mois d'octobre; 54 contre Monaco, le 10 septembre 2005 et les 90 minutes du Trophée des Champions à Auxerre, le 28 août ! Alors l'inoxydable gendarme a-t-il besoin d’un peu de repos ? Quant à François Clerc, il va pouvoir montrer les progrès qu'il a faits depuis son passage dans la Ville Rose. Il sera en effet titulaire dans le couloir droit de la défense. En plus d'un maillot qu'il a porté à 7 reprises en championnat la saison dernière, il pourrait croiser la route de son pote Bergougnoux. "Je suis ravi de jouer ce match mais je n'ai pas de sentiment de revanche".

Toulouse ? « Pour l’instant nous avons remporté nos 8 matchs de championnat qui ont précédé nos rendez-vous européens. Une nouvelle victoire contre Toulouse serait une super vitamine. J’attends donc un succès et une belle performance dans le jeu… ». A l’image de l’entraîneur lyonnais, tout le monde à l'OL ne pense qu’au match de championnat en sachant les conséquences qu’il peut avoir sur le futur immédiat. Il y a de quoi s’en lécher les babines… Et Milan passe bien après Toulouse.
Sur le même thème