masculins / OL - Nice

Un peu plus qu'un sommet

Publié le 13 septembre 2008 à 06:00 par BV

Un 39e affrontement entre Lyonnais et Niçois à Gerland placé sous le signe des retrouvailles. Retrouvailles entre anciens coéquipiers ; à l’intersaison, la liaison Lyon – Nice a fonctionné dans les deux sens : Ederson et Lloris ont quitté la baie des Anges pour la capitale des Gaules, Loïc Rémy a effectué le chemin inverse, avec une certaine réussite, individuelle comme collective - cela va souvent de pair ; l’OL est premier ex-aequo du classement de Ligue 1, l’OGC Nice est au pied du podium (4e) et semble avoir digéré les départs de plusieurs cadres (Ederson, Lloris, Balmont ou Koné).

Retrouvailles également avec la Ligue 1 pour les internationaux lyonnais après 10 jours en sélections. Dans quels états mental et physique seront Benzema (135 mn), Govou (172 mn) et Toulalan (180mn) qui ont participé aux deux rencontres de qualification pour la coupe du monde 2010 avec une équipe de France secouée sur et en dehors du terrain ? Kim Källström s’est également beaucoup dépensé avec la Suède (174mn). Le Suédois sera-t-il une nouvelle fois amené à remplacer Fabio Grosso au poste de latéral gauche comme il l’a fait dans le chaudron ? La blessure aux côtes de l’Italien contractée à Chypre complique un peu plus le casse-tête de Claude Puel au moment de composer sa défense : qui de Källström, Boumsong, Kolodziejczak, Gassama ou encore Mensah à gauche ? Avec en point de mire l’affrontement face à la Fiorentina mercredi, comment faire le plein de confiance sans vider le réservoir physique ? Objectif, ne pas manquer la marche niçoise sous peine de chuter en contrebas. Emboîtement des matriochkas, un succès lancerait idéalement le rendez-vous continental. Sur un plan domestique, l’affaire pourrait également s’avérer profitable puisque Bordeaux et Marseille en découdront un peu plus tard dans la soirée à Chaban-Delmas.

Retrouvailles toujours pour Fred. Sur le banc à Saint-Etienne, après un mois d’absence, le Brésilien pourrait bien fouler de nouveau une pelouse de Ligue 1 à l'occasion de la venue de Nice. Au rayon des premières, Mensah pourrait, lui, en profiter pour revêtir enfin le maillot olympien. Hugo Lloris sera également, et à plus d’un titre, sous les feux de la rampe. Face à ses anciens coéquipiers, le portier rhodanien tentera de prolonger sa série de 540 minutes d’invincibilité en compétitions officielles. En face, son ancienne doublure, Lionel Letizi, semble quant à lui retrouver une nouvelle jeunesse, à 35 ans. Il dirige la deuxième meilleure défense de Ligue 1 (2 buts encaissés, derrière l’OL aucun but encaissé) ; la saison dernière, Nice avait été la seule équipe à ne pas encaisser de but face aux champions de France (deux fois 0 – 0). Mais les autres statistiques n’incident guère à l’optimisme dans les rangs niçois ; le Gym n’a en effet plus gagné face à l’OL depuis 1995 et n’a plus ramené de succès de Gerland depuis la saison 1972 – 1973.

Avec 6 matches en moins d’un mois, dont deux de Ligue des Champions, l’OL entame avec la réception de Nice, une période importante de sa saison. Après deux semaines de trêve, repartir du bon pied offrirait aux Rhodaniens une dynamique plus qu’intéressante.