masculins / Stade Brestois - OL 1-1

Un point c'est tout

Publié le 20 août 2011 à 20:53

A Brest, les Lyonnais ont ramené le point du match nul (1-1) en ayant disputé la dernière demi-heure en infériorité numérique.

Les Lyonnais effectuaient leur plus long déplacement de la saison sur le terrain du stade Brestois pour le compte de la troisième journée. Rémi Garde avait composé un onze de départ légèrement différent par rapport aux derniers matchs des gones.

Poussés par leur public, les Bretons se portèrent vers l’avant d’entrée de jeu. Miré Pjanic démontrait qu’il était en jambes. Il fut à l’origine de plusieurs offensives olympiennes intéressantes. Lesoimier ouvrit la marque d’une frappe limpide des 25 mètres qui se logea dans la lucarne d’Hugo Lloris (12e). C’était la quatrième fois que l’OL se retrouvait mené au score en autant de rencontres. Plus incisifs dans les duels, les joueurs d’Alex Dupont avaient mérité cette ouverture du score. Les gones tentaient de combiner mais en vain. Le premier tir rhodanien arriva seulement à la 26e minute. Kim Källström en était l’auteur mais cette tentative fila loin du cadre. Le jeu lyonnais était brouillon. Les hôtes furent tout proche de doubler la mise sur un corner de Grougi dévié au premier poteau (38e). Menés un but à zéro, Dejan Lovren et ses coéquipiers regagnaient les vestiaires la tête basse.

Peu après l’entame de la seconde période Ishak Belfodil céda sa place à Michel Bastos. Les Rhodaniens se réveillaient peu à peu. Miré Pjanic obligea Elana à sortir une grosse parade sur un tir qui se dirigeait dans sa lucarne. Bien servi dans le dos de la défense, Anthony Réveillère pénétra dans la surface mais son centre en retrait ne trouva pas preneur (58e). Malheureusement le jeune Sidy Koné récolta un carton rouge direct pour un tacle appuyé sur Nolan Roux (60e). Cette expulsion était difficile à encaisser et mettait les Lyonnais dos au mur. Lisandro manqua d’un rien l’égalisation sur une tête plongeante à bout portant (68e). Deux minutes plus tard Bafé Gomis trouva le chemin des filets d’une frappe à l’entrée de la surface. Les gones revenaient de loin et la partie s’emballait. Bastos se créa une belle occasion mais son tir échoua dans le petit filet brestois (75e). Les esprits s’échauffaient dans le dernier quart d’heure.

Les deux équipes se quittèrent sur le score de 1-1. Un nul plutôt équitable compte tenu de la physionomie de la partie. Les joueurs de Rémi Garde devaient maintenant avoir la tête à l’Europe avec le match retour face au Rubin Kazan en ligne de mire.

Voir la a feuille de match

Sur le même thème