masculins / Brest 1 - OL 1

Un point d’interrogation…

Publié le 16 mai 2011 à 23:02 par SR

L’OL concéde le match nul après avoir mené au score contre le Stade Brestois qui n’aura rien lâché.

  Au coup d'envoi de ce Brest-OL pour le compte de la 36ème journée, 6 changements avaient été opérés par Claude Puel pour faire face à une équipe Brestoise en pleine lutte pour le maintien.  Pape Diakhaté et Kim Källström avaient purgé leur match de suspension ; Cissokho et Delgado, sur le banc en Bourgogne, faisaient leur retour dans le onze de départ ; Enfin, Toulalan et Ederson allaient mieux… bien mieux comme en illustrait la tête victorieuse d’Ederson,  sur un corner tiré par Pjanic après un petit quart d’heure de jeu passé dans la partie de terrain des joueurs d’Alex Dupont. Un quart d’heure ou l’on avait vu Gomis un poil trop court pour battre Elana (6’) et Grougi trop timoré (10) pour inquiéter Hugo Lloris et célébrer sa 10ème réalisation.

Après 20 bonnes minutes de jeu et de débauche d’énergie lyonnaise, la tendance s’inversait. Brest réagissait. Roux était trop tendre pour battre « Hugo » (17’) et le centre de Lemoisier était bien intercepté par Lloris (21’). Pour conclure le temps fort des locaux, Grougi envoyait le cuir dans la surface olympienne mais il manquait quelques centimètres à Martial pour qu’il puisse le reprendre de la tête (25’).

LLORIS TENAIT LA BARAQUE...

A la reprise de la seconde période, Bastos prenait la place d’Ederson sur le rectangle vert et Lloris  tenait la baraque... jusqu’au pétard de Licka (76’). Impeccable devant Grougi (50’) et plus haut que Ayité (74’), le portier Lyonnais ne pouvait pas grand chose sur le missile du milieu de terrain Tchèque. Quelques instants plus tard, il sortait la sphère de son but au prix d’une belle   horizontale. Le jeu s’emballait. La reprise d’Ayité  était trop écrasée (83’), Gomis dribblait Elana mais ne parvenait pas à tirer,  le tir du Bastos était contré (83’) et la tête de Gomis filait au dessus (86’).

Pour les 5 dernières minutes, Lacazette faisait son apparition et succédait à Pjanic, Pied remplaçait Delgado. Après quelques échanges, Mr Gautier renvoyait les 14 000 spectateurs chez eux sur ce score de parité.

L’OL concédait donc le match nul après avoir mené au score contre le Stade Brestois qui n’aura rien lâché. Ce point ne faisait pas les affaires de l’OL qui surveillera attentivement le déplacement du PSG, mercredi à 19h, à Bordeaux.

Sur le même thème