masculins / OL 0-0 OGC Nice

Un point pour finir...

Publié le 15 décembre 2007 à 19:43 par OT

Retour au quotidien de la Ligue 1 difficile pour l’OL après avoir réalisé un exploit européen à Glasgow. Comme la saison dernière, Lyon termine son année à domicile par un match nul 0 à 0. Après Monaco en 2006, C’est Nice en 2007 qui est venu grappiller un précieux point à Gerland.

Trois jours seulement après le déplacement victorieux de Glasgow, Alain Perrin avait décidé de reconduire le même onze de départ que face aux Rangers à l’exception de Kader Keita qui prenait la place d’Hatem Ben Arfa.

En première mi-temps, les lyonnais ne parviennent pas à s’installer durablement dans le camp de Nice. La première réelle occasion du match est d’ailleurs azuréenne. Sur un coup-franc aux 20 mètres joué en deux temps, la frappe du défenseur central Apam est déviée et revient dans les pieds de Bakari Koné qui manque le cadre de peu.

Lyon réplique un peu moins de 10 minutes plus tard grâce à un joli mouvement collectif initié à gauche par Karim Benzema, et conclu à droite par un centre en retrait de François Clerc. Bien servis dans le dos de la défense par Sidney Govou, le latéral droit lyonnais aurait presque pu tenter sa chance.

Pas grand-chose d’autre à se mettre sous la dent dans cette première période au rythme peu soutenu. Les deux formations manquent d’inspiration et éprouvent des difficultés à trouver leurs attaquants. Le public de Gerland n’aura l’occasion de se réchauffer qu’à quelques minutes de la pause suite à des duels engagés entre François Clerc et Cyril Rool, puis entre Cleber Anderson et Olivier Echouafni.

Au retour des vestiaires, le match gagne en intensité et l’OL parvient enfin à s’installer dans le camp niçois. Karim Benzema peu en vue avant la pause est le premier à se mettre en évidence. Après un appuie sur Jérémy Toulalan, le meilleur buteur de Ligue 1 voit sa frappe à raz-de-terre déviée par Hugo Lloris en corner. Le portier niçois se montre ensuite décisif à deux reprises, tout d’abord en claquant un coup franc de Juninho au dessus de sa barre. Puis en écartant sur le corner qui suit la tentative de la tête de Sidney Govou, venu couper la trajectoire au premier poteau.

Les entrées successives de Milan Baros, Hatem Ben Arfa et Mathieu Bodmer ne changeront pas la donne. Nice sera même tout près d’ouvrir le score par l’intermédiaire de Bakari Koné à l’affut sur une passe en retrait de François Clerc. L’attaquant de poche azuréen efface Rémy Vercoutre mais ne parvient pas à redresser suffisamment son ballon. Et puis commence le festival Ederson qui oblige le portier lyonnais à repousser sa tentative en corner, après avoir dribblé Ben Arfa, Toulalan, et Squillaci. Quelques minutes plus tard, le brésilien expédie une merveille de coup-franc sur la barre transversale lyonnaise. Le ballon rebondit sur la ligne avant d’être dégagé, l’OL a eu chaud.

Les héros d’Ibrox Park sans doute un peu émoussés perdent donc deux points de plus en Ligue 1 après s’être inclinés à Caen le week-end dernier. Le public de Gerland pourra toutefois se satisfaire de retrouver la Ligue des Champions dès le début de l'année 2008.
Sur le même thème