masculins / Viry 0 - OL 2

Un rapide retour sur la qualification des Lyonnais

Publié le 09 janvier 2005 à 09:50 par R.B

[IMG3769L]Les <b>Olympiens</b> se sont qualifiés sans vraiment trembler samedi après-midi sur la pelouse très grasse du stade Robert Bobin de Bondoufle. « Les gars auront fait une bonne séance de musculation… ». Tels étaient les propos imaginés de <b>Bernard Lacombe</b> après ces 90 minutes où les partenaires de Govou auraient pu aisément corser l'addition avec un peu plus de réalisme. « Ces buts ont les mettra dans les matchs qui viennent ». Cette fois ci, c'est <b>Joël Bats</b>, qui trouve la formule...

Les Olympiens se sont qualifiés sans vraiment trembler samedi après-midi sur la pelouse très grasse du stade Robert Bobin de Bondoufle. « Les gars auront fait une bonne séance de musculation… ». Tels étaient les propos imaginés de Bernard Lacombe après ces 90 minutes où les partenaires de Govou auraient pu aisément corser l'addition avec un peu plus de réalisme. « Ces buts ont les mettra dans les matchs qui viennent ». Cette fois ci, c'est Joël Bats, dans le bus ramenant les Lyonnais à la Gare de Lyon, qui trouve la formule pour dire que l'essentiel était d'abord d'obtenir la qualification dans cette rencontre de reprise. Une qualification sans bobos.



Ce manque de réalisme et le brio du gardien virois Merigot se sont traduits par une transversale de Juninho sur un coup franc ; un poteau sur une tête de Frau après un corner côté droit de Malouda ; 4 actions trop « collectives » de Nilmar (2) et Frau (2) qui ont choisi la passe plutôt que le tir lors de leur face à face avec le gardien adverse ; 3 faces à faces perdus par Nilmar dont un à la 54ème minute vraiment immanquable ; Frau et Govou en « croquant » un chacun sur des services somptueux de Juninho… A la sortie, il y avait évidemment de la place pour marquer un peu mieux son territoire… Qu'importe, l'important était ailleurs comme doivent se dire ce dimanche les Marseillais ! Juninho a inscrit son 13ème coup franc depuis qu'il est arrivé à l'OL ; son premier en Coupe de France. Il en est cette saison à 7 buts marqués comme Nilmar.



Sur cette pelouse très grasse, les Jaune et Noir ont été sanctionnés 21 fois par M. Khendek. Govou a bénéficié de 6 coups francs, Malouda (3), Nilmar et Bergougnoux (2)… Chez les Champions de France, Diarra et Abidal ont fait 4 fautes, Essien (3) et Cris une seule faute sanctionné d'un carton jaune. Un Cris, pour l'anecdote qui a joué 10 ballons de la tête dans cette rencontre dont une au dessus de la cage des locaux. Enfin pour son retour à la compétition, Coupet n'a pas eu d'arrêts à effectuer sur des tirs adverses (3 non cadrés). Il a capté un ballon en profondeur et 2 centres.



Et pour finir, c'était la deuxième visite lyonnaise au stade Robert Bobin. Les Gones l'ont quitté sur le même score qu'en 1998 contre St-Denis-St-Leu. Le tirage au sort des 1/16èmes de finale a lieu ce lundi.



R.B