masculins / OM - OL J-2

« Un rapport de forces à gagner »

Publié le 13 mars 2015 à 12:53 par R.B

A 48h du choc des Olympiens, Hubert Fournier a été très clair sur sa vision de la rencontre de dimanche soir…

LES ABSENCES et LES RETOURS

«Pour Yoann Gourcuff, c’est un coup d’arrêt. C’est une petite blessure qui ne devrait pas générer une grosse indisponibilité. C’est un contre temps fâcheux. On aurait préféré aller à Marseille avec toutes nos forces vives comme Milan Bisevac par exemple dont on ne parle pas assez. Son absence dans un tel match est une perte assez forte. Arnold Mvuemba a fait une partie des séances de la semaine avec nous. On l’a encore ménagé en ce qui concerne les duels… On verra samedi. Gueïda Fofana ? Son retour avec la CFA m’inspire du respect par rapport à son investissement dans le travail. Total respect. Ce n’est que le début  mais c’est une première victoire pour lui. C’est une étape. Cela donne aussi des regrets, de la frustration de ne pas l’avoir eu avec nous depuis le début de saison ».

LE MATCH FACE à L’OM

« Il y a des forces offensives des deux côtés mais la victoire pourrait se jouer dans la capacité à les annihiler. L’efficacité sera importante comme on l’avait eu au match aller alors que l’OM en avait manqué. Face à l’OM, il faut défendre collectivement avec de la concentration, du sacrifice. Il faut avoir la capacité de se nourri des déséquilibres de cette équipe. Avoir la possession de balle ? La possession est juste un moyen, pas une finalité. On peut penser que cette équipe marseillaise montrera le même visage athlétique qu’à Gerland. L’OM est une équipe agressive dans le bon sens du terme. Elle est dans une notion d’individuel donc de duels. Il y a un rapport de forces à gagner. A nous d’y faire face sans pour autant renier notre jeu ».

LES CONSEQUENCES du RESULTAT

« Une balle de match pour l’OM. Cela y ressemble pour le titre. Après, en ce qui concerne une qualification pour la LDC, il y aura d’autres paramètres dont le retour ou non de Monaco. Pour nous, même si on gagnait, il resterait 30 points à prendre. L’OM a sans doute la pression mais nous on va à Marseille avec l’envie de confirmer notre victoire à Gerland. Ce sera difficile face à une équipe en plein boum et dans un stade plein. Un match nul ? Comme l’a dit le président qui est un homme d’expérience, ce serait un résultat intéressant. L’OL qui n’a pas perdu face à Monaco, le PSG, et ne perdrait pas contre l’OM ? Cela crédibiliserait notre position. Pour la suite ? On verra si on y voit plus clair après ce match».

Télécharger le fond d'écran

LE PSG

« On a été très fier de sa prestation face à Chelsea. Ce club a l’effectif, les joueurs de très haut niveau pour tout jouer. Ils ont l’habitude des matches à répétition. Et cela peut les mettre dans un état de confiance extrême pour enchainer ».

NABIL FEKIR

« Soulagé par sa décision ? Oui, certainement. Il a un fardeau en moins et cela lui permet de se fixer des objectifs. Je tiens à signaler que ce n’est pas le club qui l’a orienté dans son choix. Cette décision lui appartient ».

 

Sur le même thème