masculins / OL - Metz J-1

Un retour à l'ordinaire... important

Publié le 10 mars 2006 à 19:00 par R.B

A peine éteints les lampions de la fête européenne qu’il faut allumer les projecteurs du championnat. « Nous n’avons pas le temps d’apprécier… » dira Gérard Houllier. Et puis surtout, pas question de revivre l’après PSV du match aller et cette défaite contre Rennes.

« Cette défaite, on doit s’en servir pour éviter de reproduire les mêmes erreurs ». Le message présidentielle formulé le soir de la qualification aux ¼ de finale est… très clair. Histoire aussi d'avoir toujours un coup d'avance pour le quadruple champion de France.

Ce qu’on fait les Rennais, les Messins veulent l’envisager. Ils ont tellement besoin de points pour se sortir de cette zone rouge où ils sont englués depuis le début de saison ! A 5 longueurs de Troyes, la route semble longue tout en n’étant pas si lointaine. D’autant que ces Lorrains sont invaincus depuis 5 rencontres ; 2 succès à domicile et 3 nuls dont un à domicile mardi soir, en match en retard, contre Nancy. Lille restant la dernière équipe à avoir battu les coéquipiers de Proment. Avec l’arrivée à la trêve de Youla, d’Alioui ou encore de Pimenov, les Grenats n’ont pas abdiqué comme le prouve leurs récents résultats positifs face à Bordeaux, Auxerre, Monaco. Un point noir pour eux, ils sont la seule équipe de L1 à ne compter aucun succès à l’extérieur. Cela n’empêche pas l’attaquant Youla d’avoir des idées. « Un match à Gerland n’est pas forcément un match perdu ; nous n’avons rien à perdre et nous voulons prolonger notre série d’invincibilité… Metz est à la pêche aux points ». L’ancien lyonnais Alioui sera certainement motivé en foulant pour la première fois de sa carrière la pelouse de Gerland, lui qui a du s’expatrier pour connaître le haut niveau. Attention à lui. Il n’a peur de rien.

Retour donc au championnat et à Gerland pour le collectif olympien. Au classement, la journée précédente a redonné un matelas de sécurité plus conséquent aux partenaires de Juninho. Les voilà de nouveau avec 9 points d’avance sur les Bordelais et ce à 10 longueurs de la fin. Cacapa, Monsoreau, Berthod toujours en soins… Fred, suspendu… Gérard Houllier sera-t-il tenté d’apporter de la fraîcheur mentale et physique à son 11 de départ ? Cela avait d©jà été le cas, ne l’oublions pas, du PSV à Rennes avec 5 changements. Tout comme le dispositif tactique en passant de 3 milieux de terrain à 2. « Le match retour contre le PSV a laissé moins de traces que celui disputé aux Pays Bas. Metz n’a pas la même équipe qu’au match aller et elle est sur une bonne dynamique. Nous avons conscience de tout cela… ».

[IMG40238#R]Gérard Houllier n’en dira pas plus. Notons le retour dans le groupe de Réveillère et de Govou ; un groupe élargi à 19 éléments. Alors qui débutera, qui sera sur le banc et qui prendra place dans les tribunes ? That is the question… A l’évidence, l’OL ne sera pas étourdi par sa performance contre le PSV et ne sera pas perturbé par le Milan AC, son futur adversaire en Champions League. « Le championnat et le cinquième titre sont les priorités de la saison… ». Dont acte… Le couac face à Rennes ne doit pas se reproduire, d’autant qu’il y aura une semaine pour préparer la prochaine rencontre à Sochaux. Cela s’appelle savoir passer de l’ordinaire à l’extraordinaire sans y laisser de plumes. « Il reste 10 journées… 30 points à prendre… ». Cela passe par la Lorraine à Gerland.
Sur le même thème