masculins / Benfica - OL 4-3

Un réveil trop tardif

Publié le 02 novembre 2010 à 22:41

Inexistants durant plus d'une heure, les olympiens étaient tout proche de sombrer mais ils ont eut le sursaut d'orgueil nécessaire pour limiter la casse.

L’OL se déplaçait au stade de la Luz dans la peau du leader du groupe B. Un résultat positif aurait été synonyme de qualification pour les huitièmes de finale.

Les Lisboètes affichèrent leurs intentions dès l’entame de la rencontre en se portant très vite vers l’avant. Les olympiens évoluaient quant à eux en contre-attaque. Briand trouva même le chemin des filets sur une passe de Pjanic mais le but fut logiquement refusé pour hors-jeu (4e). Quelques minutes plus tard, Hugo Lloris était sollicité sur une frappe tendue de Saviola (11e). Cris et ses coéquipiers faisaient plus que bonne figure dans le premier quart d’heure. Malgré tout ce sont les Portugais qui ouvrirent la marque à la suite d’un coup franc repris par la tête de Kardec (19e). Cette ouverture du score quelque peu contre le cours du jeu fut difficile à digérer. Jimmy Briand tenta de remettre les siens sur de bons rails mais son ciseau retourné fila au-dessus (27e). Malheureusement, les olympiens furent à nouveau punis sur un contre portugais. A l’extrême limite du hors-jeu au second poteau, Fabio Coentrao héritait d’un centre et fusillait Hugo Lloris d’une volée (32e). Touchés au moral, les Lyonnais subissaient de plus en plus les vagues lisboètes. Sur un corner de Carlos Martins, Javi Garcia passa devant Hugo Lloris pour propulser le cuir dans les filets. La soirée virait au cauchemar pour des Lyonnais menés 3 buts à 0. Les joueurs de Jorge Jésus ont fait preuve d’un réalisme tonitruant dans cette première période.

Le début de la seconde période ne fut pas plus propice aux olympiens. Claude Puel modifia son équipe en sortant Pape Diakhaté pour faire entrer Bafé Gomis. Ainsi Lovren glissa en défense centrale et Michel Bastos au poste de latéral gauche (58e). Encore une fois, l’OL fut puni sur un contre assassin des Portugais conclu par un lobe de Coentrao sur Lloris (67e). Les joueurs de Claude Puel passaient définitivement à coté de leur sujet. Les Rhodaniens eurent un sursaut d’orgueil pour réduire le score grâce à Goucuff bien servi par Lacazette (75e). Gomis ramena même son équipe à 4 buts à 2 à la suite d’un corner. Ce réveil lyonnais fut bien tardif. Dans les ultimes secondes Dejan Lovren catapulta le ballon dans les filets d’une tête arrière. Les olympiens limitèrent la casse en terminant la rencontre sur le score de 4 buts à 3. Malgré cette défaite, l’OL garde son destin entre se pieds en vue de la première place du groupe B.

OL : Lloris, Réveillère, Cris, Diakhaté (Gomis 58e), Lovren, Gonalons, Gourcuff, Pjanic (Makoun 69e), Pied (Lacazette 69e), Briand, Bastos.
Benfica : Roberto, Luisao, Javi Garcia, Aimar, Maxi Pereira, Carlos Martins (Menezes 75e), Fabio Coentrao, David Luiz, Cesar peixoto, Saviola (Jara 69e), Alan Kardec (Weldon 71e).
Avertissements : Pjanic (21e), Lovren (23e). Luisao (23e), Saviola (59e) et Roberto (91e)
Buts : Kardec (19e), Fabio Coentrao (32e et 67e), Javi Garcia (41e). Gourcuff (75e), Gomis (84e) et Lovren (94e).

Sur le même thème