masculins / ASM - OL

Un sacré rocher à escalader !

Publié le 26 octobre 2013 à 20:00 par R.B

L’OL se rend à Monaco pour affronter une des deux grosses cylindrées du championnat… Les Lyonnais n’auront rien à perdre dans cette confrontation qui semble disproportionnée…

66 heures après la fin de son match face au HNK Rijeka, l’OL remet le couvert. Heureusement les trois points de la victoire ont fait du bien aux têtes et aux jambes. Cela faisait tellement longtemps qu’un tel résultat ne s’était pas produit. Mais après « les petits croates » place à un des deux ogres du championnat. L’AS Monaco, comme le PSG, évolue désormais dans un autre monde. Joueurs expérimentés de classe mondiale et jeunes déjà très talentueux constituent un groupe toujours invaincu après 10 journées ; un groupe qui a le temps de penser à ses obligations domestiques en n’étant pas engagé sur une des scènes continentales. Cela aide comme l’a habilement signalé Rémi Garde lors de son point presse.

Forcément, et malgré peut-être quelques absences ou un peu de moins bien, la formation entrainée par Claudio Ranieri est favorite. Les Monégasques ne se cachent pas. Ils ont annoncé le podium, tout en regardant certainement la première place. Falcao, Toulalan, Moutinho, Abidal, Carvalho… et consorts, cela permet ambitions et certitudes. Secoués à Sochaux en ayant concédé le nul après avoir mené 2 à 0, les joueurs de la Principauté ont le devoir de revenir à la normale contre l’équipe lyonnaise.

L’OL a changé de monde et ne peut pas, sur le papier, contester la supériorité monégasque d’autant que le septuple champion de France est engagé dans un nouveau marathon et qu’il a encore des absents importants, comme Lacazette suspendu, ce qui va obliger, par exemple, Rémi Garde à poursuivre l’intérim Maxime Gonalons en défense centrale. L’entraineur lyonnais pourra compter sur Dabo et Danic. « On se déplace dans nos petits souliers… ». Les propos de Rémi Garde ne signifient pas pour autant que son équipe se rend sur le Rocher en victime expiatoire. L’OL n’est pas favori. Mais il y a un match à jouer… Avec un état d’esprit irréprochable, les coéquipiers de Clément Grenier ont des arguments. C’est d’ailleurs l’occasion de se montrer comme un petit dans un match de coupe de France.

L’OL ne s’estime pas à sa place au classement. Il va tenter de faire un coup en se souvenant qu’il a perdu lors de ses trois derniers déplacements en championnat. Le mieux constaté en termes de résultats depuis deux rencontres sera-t-il amplifier ce dimanche ? Aux Lyonnais d’aborder avec intelligence ce Rocher annoncé trop haut pour eux.

Sur le même thème